No man's land
Bienvenue à No man's land, une ville dans laquelle tu t'es retrouvé enfermé de façon bien étrange. L'insécurité est de partout tu dois constamment rester sur tes gardes et...refaire ta vie ? Personne ne sait si vous pourrez ressortir un jour...ou non...
Un conseil : si le danger se présente, ne réfléchis pas...cours !

Hj: Merci de prendre en priorité les postes vacants. Ils sont nombreux et variés pour plaire au plus grand nombre. Si vous désirez changer quelque chose dans le pv, merci d'en parler d'abord à une fondatrice qui vous donnera, ou non, son autorisation.

Bienvenue dans cette ville de laquelle vous ne pourrez plus repartir ...

No man's land

.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journée... sublime. {PV Livia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Journée... sublime. {PV Livia   Jeu 27 Aoû - 18:13

Un déluge de questions noyait les pensées de Kira. Parmi elles, quelques unes revenaient le plus souvent : « Où était-elle précisément et pourquoi ? Pourquoi une barrière invisible l'empêchait-elle de sortir de cet endroit lugubre ? En sortirait-elle un jour ? Comment une telle chose est-elle possible ?... » Elle était ici depuis deux jours et elle n'en pouvait déjà plus, elle avait le sentiment de suffoquer, d'étouffer dans cette ville monstrueusement calme, dans cet isolement insupportable. Elle n'avait aucune idée d' où étaient les autres personnes du bus... Tout ce qu'elle savait c'était que dès que le bus s'était arrêté, elle n'avait pas pu rester dedans plus longtemps et s'était considérablement éloignée du véhicule. Entourée de tous ces malades... Pourquoi Britanny et elles avaient-elles été enfermées avec ces dingues ? Elles n'étaient pas comme eux ! D'ailleurs, Britanny, où était-elle ? Encore une question sans réponse. Et tandis que la jeune femme avançait dans les ruelles désertes sans savoir vraiment où ses pas la menaient, elle avait de plus en plus peur, les mains tremblantes et le cœur serré. Peur de ne plus jamais revoir son amie qu'elle avait rencontrée dans le bus, la seule femme à sa connaissance capable de comprendre exactement les problèmes de Kira. Peur qu'il lui soit arrivé quelque chose... Ce sentiment de vide ne la lâchait pas. Une bonne cinquantaine de fois, elle fouillait dans sa mémoire pour se souvenir de quelque chose qui la renseignerait... Et à chaque fois, il ne lui revenait que le moment où elle s'était endormie, la tête contre l'épaule de Britanny et à son réveil, elle avait beau avoir cherché, elle ne l'avait trouvée nulle part dans le bus. Il fallait se rendre à l'évidence. Britanny était déjà sortie du bus et errait certainement dans ce village miteux. Un frisson parcourut l'échine de Kira.

À force de marcher, elle s'était retrouvée devant une imposante bâtisse à l'allure spectrale. Elle regarda autour d'elle et remarqua que, presque subitement, les dernières maisons-fantômes éparpillées de çà, de là, dans les champs dorés de céréales s'étaient arrêtées à un bon kilomètre de la ferme abandonnée. Un peu comme si... comme si cet endroit dégageait une aura qui intimait de ne pas approcher. Haussant les épaules elle s'approcha un peu plus du bâtiment et l'observa. Les fenêtres, les portes et toutes autres ouvertures recrachaient une végétation diverse et variée, les murs croulaient sous la quantité aberrante de lierre qui s'y était proliféré. C'était avec peine que l'on distinguait sous le mur végétal le véritable mur de pierre. Comme toutes les autres habitations, il ne faisait aucun doute que ce lieu était désert, abandonné depuis longtemps. Celui-ci avait la particularité d'être assez repoussant par le mystère qui l'enveloppait.

Elle alla quand même s'asseoir contre un des murs partiellement recouvert par la verdure et ramena ses jambes contre elle, passa ses bras autour et se balance doucement d'avant en arrière. Et subitement, elle s'effondra en larmes, appuyant sa tête contre ses genoux. Elle se sentait tellement faible mentalement... et un peu physiquement aussi. En dehors du fait qu'elle n'avait pas mangé - c'était bien le cadet de ses soucis pour le moment, elle était extrêmement fatiguée, elle ne se sentait plus la force de nier le fait qu'elle était au milieu de nulle part, emmurée dans un satané patelin morbide. Tout en pleurant, Kira débitait une centaine de mots à la minute, qui se confondaient en un murmure ressemblant à une prière :


- Je ne suis pas folle... Pourquoi ils m'ont mise avec eux ? Je ne suis pas folle...


Sa voix se brisa sur la fin de la phrase.

- Britanny... Britanny, où es-tu ? Je ne suis pas folle... Rendez-moi Britanny... Je veux sortir d'ici avec elle... Je ne suis pas folle, bon sang ! Qu'est-ce que je fous ici...


Au fil de ses mots, ses pleurs s'étaient changés en sanglots, longs et douloureux, silencieux et bruyants à la fois. Reprenant son souffle, elle entendit un bruit et releva vivement la tête. Cet endroit était sacrément effrayant, tout à coup... Kira se raidit et inspecta les alentours. Il ne semblait y avoir personne. Quoiqu'avec sa vue brouillée de larmes, elle ne pouvait pas en être sûre...
Revenir en haut Aller en bas

    Sexy and Dangerous Founder

avatar

Rebecca C. Hemilgton


•Ancien métier : : Etudiante en stylisme et serveuse.
•Localisation : Dans le lit d'un certain vampire?
•Messages : 1749
•Date d'inscription : 27/07/2009
•Age : 27

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: Contrôle la météo (maîtrise 80%) / télépathie avancée : lit dans les pensées et peut partager les siennes (maîtrise 95%) / Absorption de pouvoirs (maîtrise 80%).
Relations::

MessageSujet: Re: Journée... sublime. {PV Livia   Jeu 27 Aoû - 18:44

Depuis deux jours qu’elle était arrivée en ville, Livia n’avait de cesse de tourner en rond et de faire les cent pas parmi les maisons et bâtisses, anciennes et noires. Cet endroit était tout sauf accueillant, avec ses habitations, parfois fissurées dans leur hauteur, dont la peinture était cachée par les années de crasses et de saleté qui s’étaient accumulés dessus. Certes le village s’était rempli, petit à petit, par de nouvelles personnes, plus ou moins inquiétantes. Grâce à son excellente mémoire, Livia se souvenait de tous les visages, à défauts des prénoms qui étaient bien trop nombreux pour que son cerveau les emmagasine si vite. En tout cas, elle n’aimait toujours pas cet endroit lugubre mais elle comprenait qu’elle devrait sans doute s’y faire car rien ne laisser présager qu’il pourrait un jour s’en sortir. Ou alors…pas vivants. En tant que sorcière, Livia avait très peur de savoir le sort qui était réservé à toutes les personnes présentes. Parce que s’il y avait bien une chose dont elle était sûre, c’était bien que ce mur invisible, relevait de la magie. Sans doute d’un puissant et dangereux sorcier. Les seules choses qui manquaient à l’énigme, pour Livia, c’était la raison d’une telle action et où se trouvait cet homme, ou cette femme. Peut-être se trouvait-elle cachée parmi les autres, faisant comme si lui-même s’était retrouvé là par hasard et qu’il était à présent enfermé dans cet endroit, tout comme eux. En tout cas, Livia était sur ses gardes et n’avaient de cesse d’écouter les pensées des personnes qui se trouvaient à sa portée, pour tenter de découvrir le fautif. Mais personne ne se trahissait jamais.

Ce jour là, la blonde marchait, comme toujours, au hasard dans le village, sans prêter attention à où elle allait. Elle n’avait pas de but précis. Elle désirait simplement trouver un coin qu’elle n’avait pas encore découvert. Lorsqu’elle releva la tête, elle aperçut l’immense ferme abandonnée, qui se trouvait quelque peu à l’écart du reste des bâtisses du village. Personne n’avait osé pénétrer à l’intérieur pour la simple et bonne raison, que la simple vue de la ferme, en faisait frémir plus d’un. Bon nombre de personnes, avaient affirmées voir des choses bouger à l’intérieur, comme si quelqu’un s’y trouvait. Mais si tel était le cas, pourquoi personne ne le disait tout simplement ? Sinon, certains disaient avoir entendu du bruit. Aussi bien en journée que pendant la nuit. En fait, ce qu’avait comprit Livia, c’était que les gens pensaient que la ferme était hantée, bien qu’ils n’osent le dire à voix haute, de peur de se ridiculiser sans doute. Pour sa part, Livia n’avait aucun mal à y croire. Si les vampires et les sorciers existaient, pourquoi pas les fantômes après tout ?

En voyant l’immense ferme dont les murs étaient recouverts par le lierre, la nature reprenant tout simplement ses droits, Livia décida qu’il était tant pour elle d’aller vérifier les dires des gens. Elle était tentée d’aller voir si cet endroit était vraiment hanté ou non. Elle était assez curieuse et puis il ne fallait pas oublier que son instinct de survie n’était pas franchement très développé. Elle n’avait pas peur de ce qui pouvait éventuellement lui arriver. Pour elle, rien de dangereux ne pouvait s’opposer à elle et à sa santé, voir sa survie. Et puis elle avait en sa possession, de quoi se défendre face à n’importe quel danger. Elle se dirigea donc vers la ferme, d’un pas décidé. Lorsqu’elle fut assez près, elle vit une jeune femme assise par terre, ses bras fins entourant ses genoux, repliés contre son torse. Elle parlait tout bas, au point que Livia n’aurait pas dû être en mesure d’entendre ses paroles. Mais ce qu’elle disait, se répercutait dans ses pensées, ce qui fit que la blonde put entendre distinctement ce qu’elle répétait. Ainsi, elle reconnut en elle l’une des passagères du bus qui était parti pour un transfert de prisonniers et de patients d’hôpital psychiatrique. En voyant la jeune femme, il n’était pas difficile de comprendre pourquoi elle se trouvait à bord d’un tel bus.

Livia s’approcha lentement, pour ne pas effrayer la jeune femme, ou lui faire comprendre qu’elle venait de façon parfaitement amicale et non pour la ramener auprès des médecins ou simplement en « sécurité » dans le village. Car finalement, plus personne n’était en sécurité ou que ce soit, au vue des dangers et des personnes qui rôdaient dans le village obscure. Livia s’arrêta à quelques mètres de la jeune femme, toujours prostrée sur le sol et qui tentait de la voir à travers les larmes qui lui brouillaient la vue.


Hum…bonjour !Tenta t’elle maladroitement.

_________________
"Si on me demandait ma définition du mot amour, je me contenterais de dire ton nom..."

"Tell me when you hear my heart stop"
You're the only one that knows
Tell me when you hear my silence
There's a possibility I wouldn't know
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-mans-land.forumactif.com

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Journée... sublime. {PV Livia   Jeu 27 Aoû - 19:50

Kira essuya de sa manche ses yeux imbibés de larmes et les cligna. Elle sursauta quand elle distingua vaguement une forme puis il lui apparut clairement que c'était une femme blonde. L'espace d'un instant, elle avait cru qu'il s'agissait de Britanny et rien que de penser à elle raviva sa tristesse. Quant à la jeune femme non loin d'elle, elle ne semblait pas agressive ni lui vouloir de mal et il était clair que Kira ne la connaissait pas et ne l'avait pas vue dans le bus. Sauf que parfois les personnes que l'on rencontre et que l'on croit incapables de vous blesser se révèlent être des manipulateurs hors-pair... ou tout simplement des gens mal intentionnés. Elle n'avait aucun exemple à l'esprit mais il devait forcément lui être arrivé d'en rencontrer. Pouvait-on classer David dans pareille catégorie ? Peut-être que oui. Quoi qu'il en soit Kira décida de ne pas se fier aux apparences et de rester sur ses gardes, au cas où. On n'est jamais trop prudent.

Comme si la femme avait entendu ses pensées et qu'elle essayait de paraître sympathique, elle la salua d'une voix malhabile. Cela lui sembla encore plus stupide de se méfier d'elle, surtout qu'elle avait l'air franchement adorable. Mais bon... Kira n'était pas du tout le genre de personne qui fait confiance aussi facilement. Surtout dans une situation pareille. Vous vous imaginez débarquer dans un village qui ressemble plus à un énorme spectre qu'à autre chose et arriver toute guillerette à sauter dans les bras du premier venu ? Certainement pas. Puis, cette femme éprouvait certainement plus de pitié à son égard qu'une réelle sympathie. En même temps, c'était compréhensible. Ce n'était pas que Kira fasse pitié, c'était... si, c'était qu'elle faisait pitié. En particulier maintenant, à pleurer comme une enfant. L'ex-mannequin délia ses bras d'autour de ses genoux, passa une main sur son visage et renifla.

- Qui êtes-vous ?
demanda-t-elle à voix basse avec un regard inquisiteur.

Rassemblant ses forces, elle se leva, s'appuyant du mieux qu'elle le pouvait au mur derrière elle, chancelante. Elle passa une main dans ses cheveux et recommença à pleurer, en silence cette fois.

- Vous savez ce qu'il se passe, pourquoi on est ici ?
renchérit-elle.

Si ça se trouvait, c'était elle qui avait fait la barrière invisible... Parce que cette chose ne s'était pas crée toute seule. Et à moins d'un extra-terrestre, c'était quelqu'un qui l'avait "fait". Ou plutôt quelque chose, à son avis. Quelque chose d'au-dessus de la nature humaine, quelque chose qu'elle n'aurait pas soupçonné en temps normal. Sauf que là plus rien n'était normal. On pouvait alors imaginer beaucoup, beaucoup de choses dans une situation pareille.


*Un sorcier, un truc du genre... *

Ses lèvres tremblèrent et formèrent un sourire. Soudainement elle se mit à rire de ses idées, de son imagination débordante, toujours aussi silencieuse et des larmes dévalant ses joues. Son interlocutrice allait finir par la prendre pour une folle hystérique si elle continuait à agir comme ça... Elle s'arrêta net, posa sa main sur sa bouche et releva la tête pour la regarder.


- Excusez-moi
, marmonna-t-elle, confuse. C'est... nerveux. Je ne suis pas vraiment comme ça. Je ne suis pas folle.

À bien y réfléchir, non, elle n'était pas folle. Juste un peu étrange, ce n'était pas pareil. Juste un peu étrange...
Revenir en haut Aller en bas

    Sexy and Dangerous Founder

avatar

Rebecca C. Hemilgton


•Ancien métier : : Etudiante en stylisme et serveuse.
•Localisation : Dans le lit d'un certain vampire?
•Messages : 1749
•Date d'inscription : 27/07/2009
•Age : 27

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: Contrôle la météo (maîtrise 80%) / télépathie avancée : lit dans les pensées et peut partager les siennes (maîtrise 95%) / Absorption de pouvoirs (maîtrise 80%).
Relations::

MessageSujet: Re: Journée... sublime. {PV Livia   Jeu 27 Aoû - 23:51

Livia était assez désemparée. S’il y avait bien une chose qu’elle détestait par-dessus tout, c’était bien de voir les tristes, malheureux même, et en larmes. Cela ajouté au fait qu’elle pouvait parfaitement entendre leurs pensées, c’était comme si c’était elle qui souffrait. Ou du moins, qu’elle souffrait avec la personne triste qui se trouvait alors en face d’elle. Livia avait souvent l’impression d’être indiscrète à écouter ainsi les pensées des gens, souvent inconnus. Non en fait, ce n’était pas qu’une impression. Elle était franchement indiscrète. Mais il fallait dire que c’était la seule façon qu’elle avait trouvé de se protéger. Ainsi, elle se sentait plus en sécurité, en sachant qu’elle saurait en avance, si quelqu’un envisageait de lui faire le moindre mal. Elle pouvait prévoir quoi que ce soit, du moment que cela traversait l’esprit de la personne négative. Et c’était souvent le cas. Elle s’était, à plusieurs reprises, sortie de sacrés pétrins.

La blonde n’était pas vraiment prise de pitié par la jeune femme et ce qu’elle semblait avoir fait de sa vie. Elle était simplement désolée et assez triste pour elle. Elle trouvait dommage que l’on baisse à ce point les bras face aux problèmes rencontrés dans la vie. Mais chacun avait ses problèmes et son caractère et le résultat d’une telle addition, dépendait donc de chaque personne. Mais il fallait aussi ajouter un facteur important. Le fait d’être, ou non, entouré par quelqu’un. Car il était évident, qu’il était plus simple pour une personne bien entourée, de surmonter les problèmes de la vie, qu’une personne seule ou en compagnie de personne mauvaises et néfastes. Dans le cas de Livia, elle avait toujours eut sa sœur jumelle. Elles s’étaient toujours soutenues, dans ce chemin semé d’embûches qu’était leur vie. Elles s’étaient toujours serrées les coudes car, dans le fond, leur santé physique et mentale en dépendait. Si elle avait été seule, Livia n’aurait sans doute jamais survécue. Et inversement pour sa sœur.


Je suis Livia Bentley. La première arrivée, avec ma sœur. Mais ce n’est pas pour autant que je comprends ce qu’il se passe et que je sais comment on pourra sortir fort malheureusement. Répondit Livia en faisant une petite grimace devant la triste vérité qu’elle venait de proférer.

Si seulement elle avait put savoir qui était le responsable de tout cela, il lui aurait été plus simple de le trouver et de le forcer à les libérer tous de là, avant qu’un quelconque malheur n’arrive. Malheureusement, elle ne savait rien du tout et cela avait de quoi lui taper franchement sur le système. Plus le temps passait et plus elle avait hâte de partir. Car elle ne se sentait pas franchement en sécurité dans cette ville fantôme. Surtout que les rumeurs, et les pensées, allaient bon train. Certains se doutaient que de la magie était derrière tout cela. Ce qui mettait donc la vie des sorciers fortement en danger. D’ailleurs, la jeune femme qui se trouvait en face d’elle, était en train de songer que la barrière invisible était due à un sorcier. *Génial il ne manquait plus que ça !* songea Livia en soupirant intérieurement. En temps normal, elle et sa sœur étaient très prudentes en ce qui concernaient l’usage de leur magie, pour ne pas être découvertes par qui que ce soit, ou que ce fut. Mais à présent, elle devait augmenter de plusieurs crans, leur attention et leur méfiance.


Et vous comment vous appelez-vous ?

Soudain, la jeune femme, l’ex-mannequin, se mit à rire. Non d’un rire heureux ou méchant mais plutôt d’un rire nerveux et hystérique. Oui, elle avait sans doute besoin de décompresser, comme tout le monde dans cette ville. Ce n’était pas franchement super de se retrouver enfermés dans une ville avec de parfaits inconnus. Malgré elle, Livia voulait bien croire la jeune femme quand elle disait ne pas être folle. A ses yeux, personne ne méritait ce qualificatif. Pas même Alexander qui avait, en quelque sorte une double personnalité. En effet, il pouvait passer du plus charmant des adolescents, au pire tueur compulsif qui put exister. En tout cas, Livia ne pensait que la folie existait réellement. Pas comme elle était décrite du moins. Ceux qui étaient qualifiés de fous, avaient juste une vision de la vie différente des autres, et un caractère tout aussi différent. Mais cela ne faisait pas d’eux des dangereux et elle trouvait parfaitement idiot, qu’on les écartât ainsi de la société. Mais, une nouvelle fois, cette vision des choses devait être dû au fait que son instinct de survie n’était pas aussi développé que celui de tout être humain normal.

Je sais…on a tous besoin de craquer à un moment ou à un autre !

_________________
"Si on me demandait ma définition du mot amour, je me contenterais de dire ton nom..."

"Tell me when you hear my heart stop"
You're the only one that knows
Tell me when you hear my silence
There's a possibility I wouldn't know
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-mans-land.forumactif.com




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Journée... sublime. {PV Livia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Journée... sublime. {PV Livia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No man's land :: Hors Jeux. :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit