No man's land
Bienvenue à No man's land, une ville dans laquelle tu t'es retrouvé enfermé de façon bien étrange. L'insécurité est de partout tu dois constamment rester sur tes gardes et...refaire ta vie ? Personne ne sait si vous pourrez ressortir un jour...ou non...
Un conseil : si le danger se présente, ne réfléchis pas...cours !

Hj: Merci de prendre en priorité les postes vacants. Ils sont nombreux et variés pour plaire au plus grand nombre. Si vous désirez changer quelque chose dans le pv, merci d'en parler d'abord à une fondatrice qui vous donnera, ou non, son autorisation.

Bienvenue dans cette ville de laquelle vous ne pourrez plus repartir ...

No man's land

.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 He says : I love you ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: He says : I love you ...   Dim 14 Fév - 17:22


Damon J. Sparks & Rebecca C. Hemilgton





    Aujourd’hui était un jour spécial.
    Ça se sentait dans l’air, ça le faisait même frissonner à l’intérieur d’appréhension, mais aussi d’excitation. Le vampire cherchait depuis plus d’une heure une tenue dans cette armoire désespérément vide. La plupart des vêtements se trouvaient sur son lit, il resta quelques secondes devant un choix assez limité, rien ne semblait lui convenir. Pourtant ce n’était pas dans ses habitudes de s’inquiéter de son apparence, en général, il prenait toujours ce blouson en cuir avec son éternel t-shirt noir ainsi que son jean noir. Mais aujourd’hui, il devait faire preuve d’imagination et surtout de goût, autant dire que le choix allait s’avérer très compliqué. La mode ne l’intéressait vraiment pas, chaque année des nouvelles tendances sortaient sur le marché, comment pouvait-il suivre ses changements insoutenables à travers les siècles ?

    Aujourd’hui était un jour particulier pour les amoureux du monde entier.
    Drôle de fête qui consistait à prouver son amour à travers quelques petites attentions. Les humaines paraissaient attachées à cette tradition, malheur à celui-ci qui oubliait cette journée ! Alors que certains allaient au restaurant d’autres restaient chez eux, seuls comme des pauvres malheureux en essayant d’oublié cette stupide fête. Damon ne se rendait pas compte de l’importance de la Saint-Valentin. Il n’avait jamais eu la chance de la partager avec la personne qu’il aimait. Cette journée était banale pour celui-ci. Cependant, Rebecca était une mortelle comme les autres, qui voulait surement fêter cette date…





    Finalement au bout de deux heures, le vampire trouva une tenue plus que correcte voir presque parfaite. Un jean noir basique avec un t-shirt beige ou un gilet noir de serveur s’ajoute par-dessus avec une veste grise au col noir. Le plus dur restait à venir pour cet homme qui ne connaissait plus le goût de la nourriture qui faisait vivre les mortels. Ce défi relevait pratiquement de l’impossible pour un mort-vivant. Un vampire qui essayait de faire à manger pour une humaine ? De l’inédit ! Pour la toute première fois de sa vie d’immortel, il était rentré dans un magasin d’alimention à la cherche de quelque chose qui lui taperait dans l’œil. En regardant dans les rayons, Damon était totalement perdu, comment pouvait-il choisir de la nourriture ?

    Le vampire avait passé une heure et demie dans ce maudit magasin. En sortant les articles du frigo qui lui servait pour la première et surement pour la dernière fois, il pensait à la réaction de Rebecca devant un tel spectacle. Son repas allait être simple mais comestible, c’était le plus important non ? En regardant attentivement la viande cru qui saignait dans un papier blanc, il n’arrivait pas à comprendre l’intérêt des humains à faire cuire les aliments. Laissant cuire à feux doux, Damon préparait une table qui encore une fois servait de décoration, une nappe blanche était mise avec de la porcelaine et des couverts en argent qui coutait une véritable fortune. D’où sortait cette vaisselle ? Bonne question, des petites découvertes dans le buffet étaient sans doute la réponse.




    Des bougies éclairaient la pièce qui commençait à être plongé dans l’obscurité. La demeure fut rangée avec application et soin. Une agréable odeur envahissait peu à peu les pièces. Damon rigolait seul devant cette mise en scène tout simplement surréaliste. S’installant sur son canapé, il réfléchissait au déroulement de la soirée. Qu’allait-il faire ? Lui-même n’en savait rien ! Cette soirée était une première pour lui, cependant des idées plutôt étranges arrivèrent dans son esprit quelque peu tordus parfois…

    Rebecca allait bientôt faire son entrée, malgré une assurance hors du commun, le vampire montrait quelques signes de faiblesse. Son point faible était bel et bien, cette humaine…
    Jamais, il n’aurait accepté une telle soirée dans de telles circonstances et pourtant, cette idée aussi stupide que totalement inutile venait de son esprit. Une simple invitation fut envoyée à la mortelle, une simple lettre écrite de sa main, une simple idée qui était sans doute la preuve de sa folie et de son amour envers cette femme pas comme les autres.

    Avant même qu’elle n’eut le temps de manifester sa présence, Damon accourut vers la porte.
    Ouvrant la porte, un sourire s’afficha sur son visage toujours aussi parfait. Prenant sa main avec douceur, il y déposa un baiser et l’invita à entrée. Cette soirée promettait une spectacle passionnant…
Revenir en haut Aller en bas

    Sexy and Dangerous Founder

avatar

Rebecca C. Hemilgton


•Ancien métier : : Etudiante en stylisme et serveuse.
•Localisation : Dans le lit d'un certain vampire?
•Messages : 1749
•Date d'inscription : 27/07/2009
•Age : 27

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: Contrôle la météo (maîtrise 80%) / télépathie avancée : lit dans les pensées et peut partager les siennes (maîtrise 95%) / Absorption de pouvoirs (maîtrise 80%).
Relations::

MessageSujet: Re: He says : I love you ...   Dim 14 Fév - 22:58

    hj : ça m'avait manqué de rp avec toi =O


    Damon Julian Sparks & Rebecca Chelsea Hemilgton


    Donnons à l’amour une chance d’exister >>> Clikkk

    14 février :
    La St Valentin…fallait-il fêter cette journée ou non ? C’était la journée des amoureux. Celle que redoutaient tant les célibataires, que les hommes oubliaient chaque année et que les femmes amoureuses semblaient attendre avec impatience ne serait-ce que pour avoir une rose rouge, un bouquet de fleurs, un mot tendre de la part de leur moitié. Journée hautement critiquée par bon nombres de personnes qui jugeaient que c’était là une fête inutile qui ne visait qu’à faire dépenser chaque année, plus d’argent de la part des couples, des hommes principalement. Certaines personnes allaient jusqu’à dire que la St Valentin c’était tous les jours et qu’offrir de telles attentions à son âme sœur uniquement un jour dans l’année, c’était stupide. Mais chacun voyait cela comme bon lui semblait. En ce qui concernait Rebecca, elle n’avait jamais fêté la St Valentin. L’année précédente, elle était célibataire puisque son petit ami venait de mourir. L’année d’avant, alors qu’elle était avec Steven, elle avait simplement oublié que le 14 février était la fête des amoureux. Avant cela elle ne s’y était jamais intéressée puisqu’elle avait été une célibataire endurcie à cause du quartier mal fréquenté dans lequel elle vivait. Steven lui-même, n’avait pas pensé à ce jour soit disant spécial, simplement parce qu’avec lui, c’était bel et bien la St Valentin, tous les jours. Entre petits mots, belles paroles et cadeaux, Rebecca avait eut droit à tout lorsqu’elle était sa poupée.

    Quelle surprise avait eut la jeune femme en découvrant ce mot dans sa boîte au lettre. Chaque jour, elle allait vérifier cette boîte sans jamais penser qu’elle y trouverait quoi que ce soit. Mais elle avait gardé cette habitude de sa vie plus ou moins normale, d’avant. Elle était sans doute morte pour le monde extérieur, ce petit geste lui rappelait qu’elle ne l’était pas réellement. Si Becky n’avait pas eut cette lettre de la part de Damon, elle n’aurait sans doute pas pensé au fait que ce jour était la fête des amoureux. Elle n’avait jamais eus besoin de s’en préoccuper jusqu’à présent. Le fait que ce soit un vampire qui le lui rappelle, rendait la situation très ironique. Il n’avait sans doute jamais fêté la St Valentin lui-même, ou alors bien des décennies plus tôt, alors de sa part c’était très impressionnant d’y penser. Un sourire idiot apparut sur les lèvres de Rebecca lorsqu’elle regagna sa sombre maison, la lettre dans la main.

    Sur le papier, le vampire avait précisé une certaine heure à laquelle la jeune femme se rendrait chez lui ce soir là. Becky y serait à l’heure dite. Elle ne manquerait pour rien au monde une telle invitation, surtout de la part de cette personne là. Elle passa la journée sur des charbons ardents, ne parvenant pas à se tenir tranquille, tournant en rond dans les couloirs de sa maison qui s’obscurcissait au fil des heures, et de la ville qui ressemblait de plus en plus à une cage de hamster. Finalement la jeune femme regagna sa maison, décidant de choisir une tenue pour ce repas qui promettait d’être on ne peut plus surprenant. Elle passa d’interminables secondes devant son armoire qu’elle avait remplit des vêtements qui se trouvaient dans sa valise lorsqu’elle était arrivée, se mordillant nerveusement la lèvre inférieure. Elle ne savait pas du tout ce qu’elle était censée porter pour ce genre de soirée, n’étant absolument pas habituée à être invité à diner par des petits amis vampires, logique ! S’attendait-il à une tenue décontractée et sobre ou à une robe de soirée extravagante ? Elle ne voulait pas qu’il se moque d’elle mais encore moins, qu’il soit déçu. Après une demi-heure, Rebecca décida de tenter le tout pour le tout. Quitte à se tromper autant le faire à fond !

    La jeune femme porta donc son choix sur une robe moulante violet foncé, presque noir, qui lui arrivait mi-cuisse, avec un col en V et des bretelles larges. La taille était resserrée par une bande de soie violette plus claire. Sobre, sexy, à peine extravagant, c’était parfait ainsi, non ? Si Damon se fichait d’elle, elle pourrait toujours lui fiche une gifle après tout…quoi qu’elle risquait plus d’avoir mal que de lui faire mal à lui. Donc, idée stupide. Projet à oublier de toute urgence. Une demie heure avant l’heure dite par Damon, Rebecca revêtit la robe qu’elle avait choisit. Elle peignit ses cheveux qui bouclèrent très légèrement sur ses épaules, se maquilla à peine, chaussa des escarpins à hauts talons, noirs et elle était fin prête pour ce dîner organisé par celui qu’elle aimait plus qu’elle n’aurait voulut. La jeune femme eut besoin de tout son courage pour se décider enfin à sortir de chez elle. Ce n’était pas à cause de sa tenue. En fait, elle était habituée aux tenues moulantes et courtes, dévoilant ses jambes. C’était simplement la peur de la réaction de Damon. Elle n’était pas habituée du tout à ce genre de dîner et c’était pire encore avec le fait que ce serait la première fois avec lui qui, en plus, était un vampire. Elle espérait réellement qu’il aurait les choses bien en main et ne serait pas aussi paniqué qu’elle par la perspective de découvrir l’inconnu, le fait de passer une soirée en amoureux, pour la St Valentin.

    Arrivée devant la porte de la maison où vivait Damon, Rebecca eut à peine le temps de faire un léger mouvement du bras dans l’intention de frapper à la porte, que celle-ci s’ouvrait, livrant passage à la plus belle vision qu’il eut été donnée de voir à la jeune femme. Devant elle se tenait la perfection à son paroxysme. Un Dieu grec aurait fait bien pâle figure à côté de Damon. Il aurait aisément fait de l’ombre à Mister monde, s’il existait réellement. Beau à en faire pâlir n’importe quelle star de Hollywood. Bref et il s’agissait de son petit ami. Mais tant de perfection, était-ce permit ? La jeune femme ne pouvait que se sentir affreusement ridicule et banale à côté de lui. Finalement, elle ne regrettait pas du tout son choix vestimentaire. Au moins elle diminuait un chouïa la différence flagrante qu’il y avait entre eux.

    Rebecca se rendit compte qu’elle avait cessé de respirer, lorsqu’elle manqua d’air. Discrètement, elle prit une profonde inspiration, se promettant de ne pas oublier de respirer encore une fois durant la soirée. S’évanouir dans un moment comme ça n’était vraiment pas une bonne idée. Enfin si, si l’on désirait fiche en l’air une soirée qui avait tout pour être parfaite. Lentement, la jeune femme entra dans la maison de Damon, qu’elle voyait pour la toute première fois. Etrange de se dire qu’elle n’avait jamais pensé le vampire dans autre chose qu’une crypte pour vivre. Stupide ! Une merveilleuse odeur de nourriture arriva jusqu’aux narines de la jeune femme qui s’arrêta quelque peu interdite, dans le hall de la maison très peu éclairée. La lumière tremblotante qui sortait d’une pièce de la maison et qui était à peine visible de là où se trouvait Becky, était-elle réellement dû à des bougies, comme le pressentait la jeune femme ? Croisant les bras sur sa poitrine, en geste de légère gêne dû à la surprise, Rebecca se retourna vers Damon.


    _Tu as vraiment fait tout ça…pour moi ?

    Etrange comme l’idée avait du mal à arriver jusqu’à son cerveau. Elle ne parvenait à croire que l’on ait put faire tant juste pour elle.

_________________
"Si on me demandait ma définition du mot amour, je me contenterais de dire ton nom..."

"Tell me when you hear my heart stop"
You're the only one that knows
Tell me when you hear my silence
There's a possibility I wouldn't know
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-mans-land.forumactif.com

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: He says : I love you ...   Mer 17 Fév - 0:57

    Qu’est ce que l’amour au fond ?
    Un sentiment merveilleux qui envoute votre cœur ainsi que votre esprit.
    Un bonheur indescriptible qui rend votre vie moins morose.
    Cette personne enchante vos pensées nuit et jour, sans même vous rendre compte qu’une certaine addiction commence. Ce n'est pas aussi violent que de la drogue où de l'alcool mais quelque chose de nouveau se propage dans votre corps. Plusieurs sentiments se mélangent dans votre esprit, la colère, la joie ainsi que la tristesse. Ses émotions si différents expriment l’absence de cette personne, le bonheur de la retrouve ou encore les disputes engendrés par des bêtises sans importance. L’amour est loin d’être simple, les humains tombent amoureux plusieurs dans leur vie. Certains trouvent après plusieurs année de recherche la personne idéal et d’autres finiront seuls où très mal accompagné. La vie n’est pas simple, on ne choisit pas son destin et encore moins ses sentiments.

    Qu’est ce que la solitude au fond ?

    Un sentiment horrible qui hante votre esprit.
    Un malheur indescriptible qui rend votre vie sombre.
    Vos émotions semblent bloquées par une barrière invisible. Votre existence n’est qu’une mascarade qui cherche à vous détruire de l’intérieur. Ses personnes si heureuses, n’apporte qu’un énième coup de couteau dans votre cœur déjà meurtri. Vos pensées sont malsaines et pourtant le malheur des autres est si bon. Votre esprit s’embrouille à travers cette jalousie qui ronge peu à peu votre lucidité. La souffrance et la douleur sont des banalités de votre journée, vos alliés comme vos ennemies. Cette solitude est pesante, et rend les choses si difficiles. L’envie de vivre s’estompe avec les années. La folie n’est pas loin, vos actes ne sont plus réfléchies, vos pensées ne sont plus rationnelles, votre vie n’est plus qu’un lointain souvenir.

    Ces sentiments étaient si intenses et pourtant si différent. Les humains ressentaient ses émotions d’une manière étrange, et si peu lucide. Leur esprit était aveuglé par ses choses inutiles empêchant d’accomplir leurs souhaits ou désirs. Cette race était si faible, en jugeant que leurs états d’âmes avaient une importance capitale dans leur vie, les mortels devenaient plus vulnérables que jamais mais cela n’avait guère d’importance pour eux. Les vampires n’avaient vraiment pas la même vision des choses. En devenant des immortelles, un changement radical s’opérait dans leur corps et dans leur esprit. Cette âme n’avait plus lieu d’être, ainsi elle disparaissait sous un nuage d’animosité. Ils devenaient des damnés n’ayant qu’un seul but : boire le sang des humains. Les choses étaient claires, nette et précise. Ces êtres n’étaient pas des enfants de chœurs et encore moins de bon samaritains. Les vampires vivaient dans un corps mort plutôt attirant pour ses stupides mortels. Les sentiments n’avaient plus aucune place dans leur nouvelle vie. Ainsi, leur esprit était une sorte de prison renfermant leur véritable identité qui n’arriverait plus jamais à s’exprimer. Aucune pitié, ni même compassion, seulement la souffrance et la haine. Cependant, certains arrivaient à revivre auprès d’une personne partageant un amour sincère et véritable. Une nouvelle renaissance envahissait peut à peu leur corps. Ses émotions étaient tout simplement contre leur nature de buveur de sang. Pourtant, ils ne semblaient pas regretter leur choix.
    Damon n’était pas le seul vampire à connaitre l’amour d’une jeune humaine aussi fragile que séduisante.


    Tel un mirage, un rêve inaccessible, Rebecca se tenait en face de lui avec un regard quelque peu étonné. Sa rapidité était tout simplement incroyable avant même qu’elle n’eut le temps de sa manifester, la porte s’était ouverte sur le petit couloir sombre laissant apparaître Damon dans une tenue inhabituelle. Pendant quelques secondes, ils se détaillèrent avec attention. Malgré ses efforts, il ne put cacher une certaine surprise devant la tenue de son invitée. Il n’était pas vraiment habitué à un tel accoutrement de son part mais il finirait par si habitué avec un plaisir indescriptible. Les battements du cœur de Rebecca étaient forts, puissant et très rapide. Une crise cardiaque semblait l’emporter devant les yeux du jeune homme qui s’amusait de voir une telle réaction de sa part. Sa respiration avait cessé durant quelques minutes, ainsi un manque d’air se faisait sentir par son corps totalement figé. Finalement, son souffle revient avec une inspiration assez profonde. Lentement, elle entra dans sa demeure comme par méfiance. L’odeur du plat préparait par Damon enivrait toutes les pièces sans aucune exception. Après, seulement quelques pas dans le couloir, Rebecca s’arrêta net et se retourna vers le vampire avec ses bras sur sa poitrine.

    _Tu as vraiment fait tout ça…pour moi ?


    Aucune réponse de sa part, juste un sourire charmeur envers cette humaine qui semblait gênée devant une telle preuve d’amour de celui-ci. Marchant très lentement vers elle comme pour la punir d’une telle question, il la regardait avec insistance et une certaine provocation. Arrivant auprès de Rebecca, le vampire avait fini par la prendre par la main en cachant soigneusement ses yeux afin de créer un effet de surprise. Ils marchèrent en direction de la pièce vaguement éclairé par des bougies et par une immense chemise où le feu consumait une buche. L’endroit était d’une élégance rare, grâce à ses petites touches de blanc et de rouge. Enlevant sa main de son visage, Rebecca put observer le décor de la soirée. Un restaurant n’aurait surement pas fait mieux que le vampire. Qu’allait-il faire à présent ? Damon avait bien quelques idées en tête mais sa crainte serait d’en faire beaucoup trop. Tirant la chaise avec raffinement, la mortelle s’installa à table. En face d’elle, le vampire commençait déjà à rire de la situation. Il fallait dire qu’un buveur de sang à table avec une humaine était assez cocasse…

    _J’espère que ça te plait…

    Évidemment qu’il avait des doutes, des craintes et des angoisses. Cette soirée était une grande première pour lui. Le vampire ne laissait rien apparaître sur son visage mais au fond, un stress immense le consumait. Faire souffrir les gens étaient si faciles alors qu’assume ses sentiments semblaient si durs. Il avait pris une grande décision murement réfléchi, qui lancerait surement leur relation sur une nouvelle base plus solide, plus sincère…
    Ses yeux étaient plongés dans les siens et un sourire s’afficha sur son visage. Sa solitude allait prendre fin pour de bon. L’amour frappait enfin à sa porte une nouvelle fois sauf que cette fois-ci, Damon ressentait quelque chose de différent : l’amour véritable, le vrai, le seul et l’unique. Rebecca ne serait pas une vulgaire aventure sans lendemain mais une histoire dans sa vie qui lui apporterait le bonheur et la chance de partager le reste son existence avec elle. Oui, il voulait d’elle en tant qu’immortel mais cette proposition n’était pas encore acceptable pour la jeune femme selon lui. Ils avaient encore le temps afin de partager des moments inoubliables.
Revenir en haut Aller en bas

    Sexy and Dangerous Founder

avatar

Rebecca C. Hemilgton


•Ancien métier : : Etudiante en stylisme et serveuse.
•Localisation : Dans le lit d'un certain vampire?
•Messages : 1749
•Date d'inscription : 27/07/2009
•Age : 27

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: Contrôle la météo (maîtrise 80%) / télépathie avancée : lit dans les pensées et peut partager les siennes (maîtrise 95%) / Absorption de pouvoirs (maîtrise 80%).
Relations::

MessageSujet: Re: He says : I love you ...   Lun 22 Fév - 3:06

    hj ; surpriiiiiiise =)

    Certaines choses étaient techniquement impossibles ou n’avaient simplement pas lieu d’être. Le lien qui était en train de se tisser entre Damon et Rebecca, n’aurait jamais du voir le jour. Jamais une humaine et un vampire n’auraient dû avoir le droit de se rencontrer et de s’aimer. Ce n’était absolument pas dans l’ordre des choses. La jeune humaine n’aurait rien dût être de plus qu’un repas pour le vampire. Mais la vie réservait bien des surprises, parfois choquantes ou totalement stupéfiantes, à ceux qui avaient la chance de vivre, ou simplement d’être présents sur cette terre. Une histoire pareille avait-elle déjà été vue dans toute l’histoire de l’humanité ? Un vampire était-il déjà tombé amoureux d’une simple humaine ? Et cette humaine avait-elle rendu cet amour à cet être damné ? Si la réponse était non, alors Damon et Rebecca ouvrait le bal et entrerait dans l’histoire. Encore faut-il que l’on entende parler d’eux, ce qui était tout simplement impossible. Ils étaient du genre à ne pas faire parler d’eux du tout. Autant l’un que l’autre, ils aimaient la solitude et la discrétion. Passer inaperçu, un passe de temps de tous les instants, une passion démesurée.

    Comme le prédisaient leurs races très différentes, leur relation avait commencé sur de biens mauvaises bases. Comment décrire autrement, le fait que Damon avait faillit tuer la jeune femme ? Pas une mais deux fois, dans la même soirée, si ce n’est plus. Etonnement, Rebecca ne gardait que peu de souvenir de ce soir là. Elle ne comprenait pas pourquoi d’ailleurs. Elle aurait put faire n’importe quelle regrettable erreur, qu’elle ne s’en rappellerait même pas. Un mal pour un bien? Plutôt un mal tout cours…S’il y avait bien une chose que Becky ne supportait pas, parmi tant d’autres, c’était bien de perdre le contrôle de ses actions et de ses sentiments. Ce soir là de toute évidence, comme en attestait son gros trou de mémoire, elle avait perdu le contrôle de ses agissements. Et avec Damon, c’était sur ses sentiments qu’elle n’avait plus aucun contrôle. Si au début elle n’avait pas supporté cette simple idée, à présent elle commençait à s’y faire et était à la limite d’accepter l’idée d’être bel et bien amoureuse. De toute façon, elle savait que ses sentiments étaient très forts et réels et pas juste passagers. Ils étaient ancrés en elle à présent, comme une part de sa personne.

    C’était très étrange, cette impression d’avoir été incomplète toute sa vie, 19 ans plus précisément, et de se sentir totalement entière seulement maintenant, après avoir rencontré un vampire complètement fou et assoiffé de sang. Rebecca avait depuis longtemps abandonnée l’idée de pouvoir être heureuse un jour, persuadée que le bonheur ne lui serait jamais permit. Ce sentiment là, elle ne l’avait jamais réellement ressenti en elle. Du moins, pas aussi puissamment qu’à présent, depuis que Damon était entré dans sa vie comme un ouragan dévastateur, qui effaçait tout ce qui n’était pas lui, de près ou de loin. C’était très étonnant de se dire qu’une humaine puisse éprouver de réels et forts sentiments pour un monstre assoiffée de sang et avide de meurtres. Pourtant c’était bel et bien le cas. Et puis il fallait quand même dire que la jeune femme n’était pas non plus toute rose. Elle n’aimait pas les gens, surtout les personnes sans intérêts et simples tels les humains. Elle ne tenait pas particulièrement à la vie et n’avait absolument pas peur de mourir que ce soit d’une belle mort ou dans d’atroces souffrances. Il fallait préciser que la jeune femme était même très attirée par la mort et l’obscurité. Toutes les personnes qui avaient un côté sombres, exerçait un certain attrait pour elle. Il fallait voir quel genre de personne avait été Steven…

    Enfin, il était temps de revenir au moment présent, sans se poser aucune question quant à l’avenir. Le destin, déjà tout tracé ou non, de Becky, qui n’attendait plus qu’elle pour se mettre à exécution. Un destin dont, elle l’espérait, ferait partie Damon. Peu importait pour le moment, de savoir si le vampire serait encore présent pour Rebecca dans quelques mois, ou quelque années. A l’instant présent, il était là et c’était tout ce qui comptait. Et là, ils s’attendaient à fêter la st Valentin. Une grande première sans doute pour tous les deux. Rebecca ne savait pas encore tout ce que Damon lui avait préparé pour cette soirée mais elle craignait quand même un peu, elle devait bien l’avouer. S’il avait déjà fêté cette fête des amoureux, cela devait remonter à très loin dans le passé. Savait-il seulement comment l’ont faisait ce genre de soirée ? Connaissait-il les choses à faire et les mots à dire ? Avait-il préparé la soirée du début à la fin, avec un plan à exécuter ou allait-il improviser tout du long ? Cela restait encore à voir.

    Rebecca cessa instantanément de se poser des questions et décida qu’il était temps de faire confiance à Damon et de découvrir ce qu’il avait concocté pour eux deux. Même si la soirée était ratée, mais elle en doutait fortement puisqu’elle ne pouvait l’être alors qu’elle allait la passer avec celui qu’elle aimait. La question qu’elle avait osé poser à haute voix était on ne peut plus stupide et elle n’attendait pas réellement de réponse. Evidemment qu’il avait fait tout ça pour elle. Il ne l’avait sans doute pas fait pour lui tout seul, ou pour la voisine ou toute autre personne inconnue. C’était elle qu’il avait invité ce soir là, pour la st Valentin et non pas une autre jeune femme ou un vampire femelle. C’était elle qu’il aimait, pas une autre…Pensée qui avait de quoi réconforter et faire plaisir à Rebecca. Savoir que ses sentiments étaient partagés, était un véritable bonheur qu’elle était heureuse de connaître. Damon accentua l’effet de surprise qu’il voulait produire, en posant sa main sur les yeux de la jeune femme, avant de la guider à travers les pièces.

    C’est avec un silence de stupéfaction et un regard totalement ahurit, que Becky découvrit le décor de la pièce principale de la maison habitée par Damon. Si elle n’avait connu le vampire, jamais elle n’aurait put deviner qu’une telle pièce ait put être décorée par un être sanguinaire. Aucun mot assez fort ne lui vint à l’esprit pour décrire les lieux ou même simplement parler, dire quelque chose. Elle était simplement à court de mot, hébétée devant un tel spectacle. Très peu de temps plus tard, Rebecca et Damon se retrouvaient assit l’un en face de l’autre, une table dressée entre eux. Si ça lui plaisait ? Avait-il réellement besoin d’une réponse à cette question ? Ce soir, pour la première fois de sa vie, elle demeurait incapable de dire quoi que ce soit. Elle n’arrivait même pas à cacher les pensées et émotions qui la traversaient, ce qui était très étonnant venant d’elle. Mais il fallait dire qu’elle n’avait jamais été prise au dépourvu à ce point là. C’était une grande première. Le regard de la brune se perdit un instant dans les flammes qui léchaient l’intérieur de la cheminée, éclairant faiblement la pièce d’orangé. De nouveau, Rebecca tourna les yeux vers Damon. Pensait-il réellement pouvoir la décevoir alors qu’il s’était démené pour elle ? Elle qui n’en demandait pas tant et qui pouvait amplement se contenter de sa présence, à lui, dans sa vie et à ses côtés pour toujours !? Ne savait-il pas qu’il était la seule personne à pouvoir la rendre heureuse ? La seule personne qu’elle voulait !


    _Si ça me plait ? Mais…Damon c’est juste…magnifique ! Je ne sais pas quoi dire d’autre…

_________________
"Si on me demandait ma définition du mot amour, je me contenterais de dire ton nom..."

"Tell me when you hear my heart stop"
You're the only one that knows
Tell me when you hear my silence
There's a possibility I wouldn't know
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-mans-land.forumactif.com

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: He says : I love you ...   Ven 26 Fév - 17:20

    Certaines personne possédaient deux personnalités totalement différentes dans un même corps et même esprit. Les pensées de la personnes s’entremêlaient les unes dans les autres sans aucune raison mais juste par contradiction. On pouvait appeler ce genre de comportement: la schizophrénie chez les êtres humains. Une maladie qui altérait la conception de la réalité, des troubles cognitifs ainsi que des dysfonctionnement sociaux et de comportement plus au moins important. Un dédoublement de la personnalité apparaît au fur et à mesure du temps ainsi que les contradictions de plus en plus important. Pourtant Damon ne connaissait sûrement pas ce genre de maladie et ne pouvait la contracter car son corps était tout simplement mort depuis des siècles. Dans son époque, ses gens étaient considérés comme des fous incapables de réfléchir de leur propre chef. Ils fuyaient dans les bois, ou dans d’autres villes afin d’éviter la pendaison ou encore la décapitation car les « gens normaux » avaient peur de ses malades mentaux ainsi ils pensaient éviter la propagation de leur démence. Drôle d’idée…

    En regardant attentivement le vampire, on arrivait à distinguer deux parties bien distinct dans son esprit comme un dédoublement de sa personnalité dû en partie par sa transformation et sa vie d’humain. Ses souvenirs hantaient ses pensées, la nuit comme le jour. Ses images revenaient de temps en temps la surface afin de lui rappeler sa véritable identité. Son existence lui avait permis de comprendre le fonctionnement des mortels ainsi que leur craintes, désirs ou encore plaisir. Il fut un temps où Damon jouait avec ses êtres dans les vignes de son enfance en attendant le retour de son père. Il fut aussi un temps où il ressentait des émotions plus fortes tel que le froid, le chaud ou encore l’affection d’une mère bien trop protectrice envers lui. Aujourd’hui, le jeune homme était devenu une sorte de bête sauvage incontrôlable à la vue du sang humain et adorait tuer ses victimes dans des souffrances indescriptibles juste pour son plaisir personnel.

    En rencontrant Rebecca, sa conception de la vie des mortels avait changé en seulement quelques secondes juste le temps de comprendre que son éternité devait être auprès d’elle. Leur rencontre n’était pas banale ni même romantique mais tout simplement atroce pour des personnes saines d’esprit. Mais depuis le début, elle montrait des signes de délires assez étranges pour lui mais finalement loufoques dans certaines situations. Cette soirée représentait une étape dans leur histoire d’amour. La Saint-Valentin était la fête des amoureux mais aussi une journée spéciale pour les humains qui aimaient faire des surprises assez audacieuse en l’honneur de leur amoureuse du moment. Ainsi, on observait une hausse importante des demandes en mariages ce jour-là. Damon avait aménagé la pièce avec goût afin de montrer un nouveau monde où personne ne viendrait les déranger.

    _Si ça me plait ? Mais…Damon c’est juste…magnifique ! Je ne sais pas quoi dire d’autre…

    Le vampire était heureux d’apprendre cette bonne nouvelle, finalement ses efforts auraient servis à quelques choses! Un silence s’installa entre eux comme pour éviter la moindre parole qui pourrait gâcher un tel moment. Ils étaient installés à table où des bougies brûlaient tranquillement autour d’eux. La situation allait certainement se compliqué à présent. Ce genre de soirée était une nouveauté assez stressante pour un vampire habituait à boire le sang des humaines plutôt que les invitaient chez lui pour un dîner aux chandelles. Pourtant, tout semblait parfait pour l’instant même Rebecca devait restée agréablement surprise devant un tel spectacle. Damon avait pris la main de sa bien-aimée dans la sienne et la regardait avec un sourire inhabituel de sa part. On pouvait voir un léger mal aise par rapport à la situation. Il ne voulait surtout pas montrer la moindre faiblesse en cet instant mais les choses ne se passaient jamais comme il le fallait.

    Se levant soudainement, il avait pris en quelque sorte la fuite dans la cuisine afin de terminer le repas de la mortelle. Damon se colla contre le mur en essayant de reprendre son calme. Cela pouvait paraître étrange de la part d’un buveur de sang d’avoir peur d’une femme. Mais, les années passaient et sa solitude lui avait rendu une instabilité sentimentale. Ses amours n’étaient que des échecs et de véritable problème pour son existence alors pourquoi serait-ce différent avec cette humaine ? Les doutes le remplissaient peu à peu, cela faisait quelques jours, qu’il n’avait plus vu Rebecca à cause de ses craintes pour l’avenir et surtout de la possibilité de la perdre du jour au lendemain. Damon l’aimait, il n’avait aucun doute à ce sujet! Mais sa vie était un tel massacre entre ses amours, sa transformation et son brutal changement de caractère qui le rendait si vulnérable! Au finale, son amour pour cette mortelle n’était pas prévu et sûrement pas voulu au départ, mais les choses évoluèrent si vite! Le vampire ne voulait plus revivre une histoire d’amour qui finirait mal, il avait assez souffert durant son vivant. Continuant le repas de son âme sœur, il avait prit un couteau afin de couper quelques aromates. Par son manque d’attention, il se blessa la main par un mouvement trop brusque de sa part. Quelques gouttes de sang coulèrent sur sa viande mais il n’eut pas le temps de remarquer ce petit détail à cause de ses pensées qui envahissaient son esprit. L’ouverture se referma quelques secondes plus tard. Le repas était prêt. Damon s’avança vers Rebecca avec son assiette à la main et un grand sourire. Son sang allait s’introduire dans son organisme.
Revenir en haut Aller en bas

    Sexy and Dangerous Founder

avatar

Rebecca C. Hemilgton


•Ancien métier : : Etudiante en stylisme et serveuse.
•Localisation : Dans le lit d'un certain vampire?
•Messages : 1749
•Date d'inscription : 27/07/2009
•Age : 27

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: Contrôle la météo (maîtrise 80%) / télépathie avancée : lit dans les pensées et peut partager les siennes (maîtrise 95%) / Absorption de pouvoirs (maîtrise 80%).
Relations::

MessageSujet: Re: He says : I love you ...   Dim 7 Mar - 17:32

    Cesser de réfléchir et laisser parler son cœur. Normalement c’était ainsi que devraient agir Damon et Rebecca s’ils voulaient réellement tenter cette histoire d’amour qui semblait parfaitement impossible. Deux êtres si différents, s’aimer ? Impossible ! Et pourtant, ils réinventaient l’amour et l’impossibilité en s’aimant sincèrement et profondément. Mais le résultat était, que les deux s’aimaient en secret et ce n’était pas plus mal après tout. Qui n’avait jamais rêvé d’une histoire d’amour clandestine ? Personne bien sûr ! Un silence presque religieux était tombé sur la pièce, tandis que le repas semblait s’éterniser. Damon et Rebecca étaient tout deux peu bavards, ceci expliquait donc cela. Mais ce n’était pas pour autant un silence gênant ou dérangeant. Au contraire, il paraissait simplement normal, comme si des mots auraient put gâcher l’instant presque trop beau pour être vrai. Inutile de rompre un moment comme celui-ci !

    Pourtant, quelque chose travaillait légèrement Rebecca. Leur histoire était trop…trop parfaite ! C’était illogique et elle détestait cela. Oh oui, elle aimait Damon, vraiment et sincèrement ! Mais elle avait peur pour la suite. Elle ne voulait pas tomber dans l’histoire d’amour classique et ennuyeuse qui finirait sans doute par détruire leur histoire parce qu’ils n’étaient pas fait pour cela, ni l’un ni l’autre. Oh c’était certain qu’ils n’étaient pas faits pour aimer d’un amour idiot et inintéressant. Même si pour l’instant le vampire ne s’en rendait pas compte, ça ne saurait tarder. Arriverait le moment où il en voudrait à Becky de le rendre aussi mielleux et il aurait pleinement raison. Sauf que l’humaine aussi aurait le droit de lui en vouloir parce que tout comme lui, elle n’appréciait pas outre mesure son tout nouveau comportement.

    Pour quoi étaient-ils réellement faits ? Pour une histoire d’amour passionnée et remplis de haine. Pour des échanges violents et amoureux. Pas pour une histoire gnian gnian et sans intérêt qui n’était pas faite pour durer. Qu’à cela ne tienne, Rebecca redeviendrait Rebecca, ce qu’elle avait un peu oublié d’être depuis le début de sa relation avec le vampire. Lui aussi devrait redevenir lui sinon il perdait tout intérêt en n’étant pas lui. Parce que dans leur liaison, ils n’étaient pas eux, ça ne pouvait pas durer comme cela. Becky en avait conscience à présent et tôt ou tard, il faudrait que Damon aussi s’en rende compte.

    Quelques instants plus tard, Rebecca eut une étrange sensation. En posant son regard sur le vampire qui se trouvait en face d’elle, elle éprouva un fort et violent désir, elle le vit différemment. Elle savait qu’il était beau, magnifique, sublime, parfait. Mais là, elle semblait le voir encore plus que ça. Il était la perfection même et plus, bien plus oui. Cette étrange émotion qui prit possession de la jeune femme, lui rappela étrangement quelque chose. Mais quoi ? Elle avait l’impression d’avoir déjà vécu ça, sans pouvoir se rappeler ni quand, ni où. Avec Damon, de cela elle en était certaine. Mais aucune autre certitude ne venait en elle. Ah si, encore une chose : elle voulait le séduire. Mais plus que d’habitude, étrange. Elle avait envie qu’il perde totalement la tête, le rendre complètement fou. Fou de quoi ? Mais de désir pour elle pardi ! Elle ignorait pourquoi mais ça lui prenait brusquement comme cela, sans raison apparente. Qu’à cela ne tienne, elle le ferait.

    Une nouvelle fois, Damon s’éclipsa pour revenir rapidement, le dessert dans les mains. Des fraises et du sucre, classique n’est-ce pas ? Au moins ça donnait certaines idées intéressantes à la jeune femme pour provoquer un peu le vampire. Rebecca commença par attraper ses cheveux pour les ramener dans son dos, mettant en avant sa poitrine, presque involontairement. Enfin…le geste était voulu mais elle faisait mine de ne pas faire attention à cela alors qu’il en allait tout autrement dans son esprit.


    _Hm…il fait chaud.Se contenta t’elle de dire pour s’expliquer.
    Une fois son visage et son cou dégagé, Rebecca piocha une fraise dans le plat apporté par Damon et la mordit sensuellement, du bout de dents, sans cesser de fixer du regard, le vampire. Tout en mangeant les fraises de façon sensuelle et provocante, Rebecca avait posé le bout de ses doigts, à la naissance de sa gorge tout à fait innocemment. Ou pas…Son index descendit plus bas, plus bas, encore plus bas. Il s’arrêta à la naissance de ses seins et remonta. Lorsque le repas fut terminé, la jeune femme se leva de sa chaise, laissant le soin à Damon de tout ranger. Sinon, ce n’était pas marrant bien sûr. Pendant qu’il s’afférait, très rapidement bien sûr, elle alla ouvrir la fenêtre de la pièce. Elle se pencha dangereusement en avant faisant mine de regarder dehors. La nuit était tombée depuis longtemps et la lune éclairait merveilleusement la ville. La jeune femme se retourna pour s’asseoir sur le bord de la fenêtre, le temps que Damon termine de tout ranger. Un léger sourire provocant s’était dessiné sur les lèvres de Rebecca qui regarda le vampire terminer de nettoyer la table.

    _J’ai envie d’un bain de minuit ! Je n’ai pas de maillot de bain…je suppose que ça ne pose pas de problème puisqu’il fait noir… Lança t’elle soudainement.

    Elle n’en n’avait pas terminé avec son petit jeu, loin de là même. Sans attendre de réponse de la part de Damon, la jeune femme quitta la maison. Dans le noir, elle n’était pas certaine de pouvoir retrouver le chemin jusqu’au lac, surtout à partir de la maison du vampire chez qui elle venait pour la première fois. Pourtant, elle suivit son instinct et trouva le coin d’eau sans mal. Elle n’avait pas attendu Damon mais quelque chose lui disait qu’il la suivait. Et si ce n’était pas le cas, il arriverait après. Mais il serait là. Arrivée au bord de l’eau, Rebecca ôta ses chaussures et descendit la fermeture à glissière de sa robe qu’elle laissa glisser le long de ses jambes avant de passer les pieds au dehors. Une fois en sous-vêtements, elle hésita un instant puis ôta son soutien gorge, ne gardant que sa petite culotte. De toute façon, personne n’aurait l’idée de venir ici en pleine nuit.

_________________
"Si on me demandait ma définition du mot amour, je me contenterais de dire ton nom..."

"Tell me when you hear my heart stop"
You're the only one that knows
Tell me when you hear my silence
There's a possibility I wouldn't know
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-mans-land.forumactif.com




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: He says : I love you ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

He says : I love you ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No man's land :: Habitations :: Partie Nord :: Chez Damon J. Sparks-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit