No man's land
Bienvenue à No man's land, une ville dans laquelle tu t'es retrouvé enfermé de façon bien étrange. L'insécurité est de partout tu dois constamment rester sur tes gardes et...refaire ta vie ? Personne ne sait si vous pourrez ressortir un jour...ou non...
Un conseil : si le danger se présente, ne réfléchis pas...cours !

Hj: Merci de prendre en priorité les postes vacants. Ils sont nombreux et variés pour plaire au plus grand nombre. Si vous désirez changer quelque chose dans le pv, merci d'en parler d'abord à une fondatrice qui vous donnera, ou non, son autorisation.

Bienvenue dans cette ville de laquelle vous ne pourrez plus repartir ...

No man's land

.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Défi d'Ana { fini }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Anastacia Jefferson


•Ancien métier : : étudiante
•Localisation : dans mon lit hihi
•Messages : 254
•Date d'inscription : 29/11/2009
•Age : 27

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: //
Relations::

MessageSujet: Défi d'Ana { fini }   Dim 24 Jan - 14:50

Assis sur cette chaise en bois ce trouvée Ana’ lissant un livre depuis prés de quatre heures ,on va dire que son après midi avait été comme interrompue par cette forte pluie , hors de question d’attrapé quelque chose et de rester encore plus enferme ,elle trouvait déjà que êtres dans cette ville était ennuyeux . Enfin heureusement que cette cher petite blondinette n’était jamais à court d’idée pour ne pas ne dormir pendant toute la journée , quoi qu’il fallait faire pour rester en action cela lui allait des taches les plus ingrate au endroit les plus bizarre a visitée tant qu’elle s’amuser ,bien sur ce n’était pas toujours le cas ,oh non loin de la . Malgré tout cette ville lui avait porté encore plus de bonheur au prés de Nate cela ne veut pas dire qu’elle n’était pas heureuse au prés de lui avant , mais que certaine chose lui faisait peur . Elle était guérit niveau de son couple elle ne montrait jamais rien et asseyait de garde tout pour elle faisant croire qu’elle vivait dans un monde de rêve enfin entre laissait paraître et vivre çà ce n’était pas pareil. Certains prétendaient voir la vie en rose mais qui c’est vraiment ce qu’ils vivent à part eux.

Bref , Ana’ laissa tomber ce livre niaise qui commencez a la déprimé et a lui donner un mal de crâne incroyable .Elle ferma son livre ferment et le rangea immédiatement a croire que de le voir lui donnait encore plus mal à la tête .Après plusieurs aller -retour a parcourir cette petite maison ou Nate et elle vivait ,elle décida d’un coup de sortir ,elle en avait besoin ,il était exactement neuf heure du soir ,la nuit était tombait maintenant depuis quelque heures déjà .Elle en fila sa veste en cuire marron ,son écharpe noir ,et sortit ne prenant la peine de laisse un quelconque petit mot à Nate , il était déjà de nature inquiet a son sujet a New-York alors ici c’était bien pire et le pourquoi de tout sa ,elle ne le connaissait toujours pas , alors ce qu’elle allait faire c’est prendre un petit quelque chose au magasin prétendant qu’elle en avait besoin .

Une sensation de bien être parcourue notre petite blondinette quand elle sentit le vent sur son petit visage, qui risquait vite de devenir tout rouge. Elle marchait pensant à des choses futiles, sans grande importance. Bien trop inspirée par ses pensée car elle marchait sans vraiment prêtait un seule regard au tour d’elle, le peu de monde qu’elle avait du rencontrait , elle n’avait pas prit la peine de regardait les traits de leur visage comme si elle était dans son ancienne ville , où elle ne prêtait aucun regards a ses derniers les trouvant bien trop ordinaire . Lorsqu ‘elle prit cette peine de levée son regard, elle vu que la ville était déjà un peu loin derrière elle. Alors, là, elle prit le temps de regardez les alentours, son regard s’arrêta net sur cette petite bâtisse. Aucun bruit au alentour sauf le bruit des arbres qui essayait coûte que coûte de résister a la puissance du vents.

Et pourtant il ne soufflait par fort ce vent la tempête de l’après-midi était passée , bizarrement ce local ou bien mystérieux local comme certains aimait l’appelé intriguait ,narguait, séduisait et envoûtait presque Ana’ à croire que cela était un homme très alléchant mais non pourtant ce n’était que du ciment regroupé pour en faire cette chose qui devait servir à quelque chose avant comme pour la plus part des bâtiments ici … cet endroit devait certainement avoir des choses à racontait comme les autres et les habitants de cette ville fantôme voulait répondre aux question que tous pensait tout bas .Alors Ana ‘ comme à son habitude ne pensa pas et marcha d’un pas sure et calme vers l’endroit .

A quelque mètre de la porte ,elle remarqua que la lune éclairait justement que la porte à croire que c’est elle qui avait envoûtait Ana’ pour arriver jusque la , d’un coup Ana’ eu un petit fou rire la peur montait elle , on certainement pas , Ana’ était comme sa , même si la peur était la ou la douleur , elle continuait de fonçait pour arriver la ou elle avait prévu ou encore réussir et même si pour sa il faut qu’elle endure des choses horrible ,elle le ferra sans se plaindre . Lorsqu’elle à son idée dans la tête c’est comme une tique sa ne lâche plus jusqu’à la fin.

Plantée comme une âne devant cette porte ,elle tendit sa main et prit en mai la poignée .Son cœur se mit a battre plus fort que la normal ,en vrai qui savait ce qu’il l’y avait ici des livres , des animaux ou bien les réponses à tout ses mystère , c’est vrai qu’il faudrait pensée à arrêter de rêvait ,n’empêche elle serait sans doute déçu de trouvez toutes ses réponse dans un seul et même endroit cela serait triste puis cette endroit tout aussi fou , bizarre qu’il puisse être commençait à lui plaire .Mais d’un goût un soupire ce fi entendre …

Celui d’Ana déçu de ne pouvoir ouvrir cette fichu porte qu’elle manie avait les gens de fermée des portes ,Elle s’appuya contre la porte , avec qu’une seule envie s’elle de crier ,quoi folle non pas du tout mais vois la peut être une bonne partit de rire qu’elle pouvait désormais oublier , dommage!
Voila qu’une idée aussi bête que cette situation survient à la jeune femme .Attention aux case, surtout à selle de sa pauvre jambes droite. Elle prit un peu de distance, et leva cette pauvre jambe et avec ce dernier y donna un gros coup de pieds dedans.

Et bien sur toute cascade n’a pas une bonne fin .Et surtout selle de notre blonde {non la traite pas de blonde } qui ce retrouva à terre ,effectuant une nouvelle figure de gym non répertorié , mais en tout cas cette maudite porte c’était ouverte , une vrai superwoman . Elle se releva, elle n’avait pas fait encore un pas dans ce cabanon, était sous l’encadrement de la porte qui devait être bien plus vielle que toute les personnes réunie de cette ville. Elle avait bien comprit que cette petite baraque n’avait que quatre mur , une porte et bien sur aucune électricité comme le reste de cette ville , à croire qu’ils avaient tous passait une monde parallèle pour revenir au Moyen-Âge ,horrible vous m’étonne plus aucun téléphone plus aucune nouvelles mais quelque vacances tout de même en y réfléchissant bien ,plus aucune information futile et inutile comme savoir ce qu’a fait Paris Hilton entre la nuit du samedi soir à celle du dimanche . Mais, bon là c’était Ana’ qui débloquait.
Elle se décida de rentrer totalement, dans ce petit abri pas plus grand qu’un ascenseur mais pourtant cela avait l’aire d’être tellement plein.

Clakc …La porte ce referma violemment ,la seule réaction d’Ana fut celle de panique et directement elle essaya d‘ouvrir cette dernière mais bien sur cela ne servait a rien .Elle c’était retournait directement l’une de ses mains se mit sur son front non pour réfléchir mais surtout pour reprendre sa respiration , se calmer et de se détendre .Bien sur l’endroit n’était plus éclairait ,juste le dessous et les petits trous fait par le temps de la porte laisser passer quelque reflet de la lumière de la lune . Mais cela ne l’aidait qu’a voir la porte cette porte qu’a cette instant précis elle maudissait .Son calme reprit, elle eu un petit sourire de mécontentement sur son petit minois. Et oui elle venait de pensée que si cela faisait partit d’un film d’horreur ,elle serait certainement cette cruche qui n’écoutait pas les personnes dans la salle de cinéma qui lui disait de ne pas rentrait dans ce petit repaire pas très accueillant mais bon il fallait toujours une cruche ,et bien elle voulait bien ce glisser dans ce rôle tant qu’elle en ressortissait vivante et avec un peu d’expérience . Mais la vie est loin d’être un film.

Ana’ tout en pensant à ces film d’horreurs c’était accroupi contre la porte ,elle se releva ,cherchant des mains quelque choses qui allait peut- être pouvoir l’aider .Mais bien sur une fois qu’on parle de film d’horreur on ne peux plus sortir cela ne notre cerveau .Ce qui était actuellement le cas d’Ana’ qui en tripotant mur ,porte ,objets , ou matières se demander qu’elle réaction elle pourrait avoir si elle commençait a touchait le visage d’une personne . Rien d’y penser les frissons la parcourut tout le long de ses vertèbres.


*Mais tu est vraiment une idiote tu te fait peur toute seule, pff sa en devint déprimant. Je réalise que je suis un peu bête, et j’en rigole, je devrais demander à ce qu’on ouvre un asile. Bon aller il faut que je sorte de là.*

Ana’ c’était mis a rire n’osant plus vraiment touchait a quelque chose par peur d’avoir de mauvaise surprise. Dans l’endroit il faisait plus froid que en-dehors, et des bruit étrange ce faisait entendre, une respiration forte et insistante …Ana’ ne bougea plus, et éviter de faire du bruit, laissant toute la places a ce bruit étrange. En quelques instants, elle l’entendit de nouveau . Une respiration ? Oui apparemment comment cela était possible , si quelqu’un ce trouvait ici , elle ne l’aurait certainement pas loupée .Ana’ ne bougée plus mais,cette respiration ce faisait plus intense au prés d’elle à croire que la personne était juste à coter d’elle ,la bouche en direction de son oreille droite , et cela en était trop pour Ana’. Elle commença à paniquer ,et sauta sur la porte tapant dessus avec ses mains …Qu’une envie selle de sortir , le calme au qu’elle Ana’ avait pu habituer les autres n’était plus à l’ordre du jour . Elle ne savait pas ce qui ce passait ici dans cet abri aussi petit ou presque qu’un ascenseur.


Dix minute avait du passait pendant que le jolie blonde tapait sur la porte espérant que cette dernière cède … mais non rien à faire ,elle était la debout et solide ,et coincée par la viellesse de cette dernière .Elle tenta de ce calmée en chantant une chanson douce et reposante , ceci marcha le bruit de respiration était toujours présent mais moins bruyant que tout à l’heure .Une fois son calme retrouvée elle se remit , a tirer sur la porte et son verrou , si elle avait réussi a entrer ,elle pouvait donc en ressortir .

Ce qui fut le cas quelque minute plus tard ,a croire que lorsqu’on dit que tout marche mieux lorsque nous restons calme est vrai .Elle était dehors tenant cette porte ouverte cherchant du regard ce qui pouvait faire ce bruit . En tout une chose était sur elle était seule dans cette bâtisse et encore plus bizarre ce bruit de respiration lourde était présent . Alors pour Ana’ il était hors de question de partir laissant ce mystère la rongée plus.

Il devait certainement être onze heures maintenant , il se faisait tard mais au diable l’heure ,les mystère était bien plus important . Elle chercha du regard une pierre. La pierre parfaite , il était hors de question d’être de nouveau en ferme , elle la prit et la porta jusqu’à la porte avec du mal ,Ana’ n’était pas messieurs muscle .Elle lâcha le gros caillou devant la porte pour que cette dernière reste grande ouverte et que la lumière soit .Elle rentra dedans s’attendant peut -être avoir un fantomatique enfin c’était la seule possibilité qu’elle avait trouver .

Elle franchit le seuile de la porte, elle avait maintenant pour habitude de regarder toute les cinq seconde cette porte qui pouvait peut être ce refermait. Elle se dirigea vers c’est livres posés en
vrac que sur les étagères. Elle en prit un et l’ouvrit il était remplie de poussière ,l’humidité avait attaquée les pages ne laissant que la moitie des écritures , une écriture main si jolie comme s’elle qu’on aurait pu examiner en cours de Français sur les lettres du moyen age écrit à la plume . Ceux livre était bizarre ,elle prit quelque mots ne prenant pas la peine de lire tout : magie noir ,prête ,démon … des mots qu’on utiliser rarement dans la vraie vie ,enfin si mais plus tôt dans des film d’époque ou fantastique .

Elle referma ce livre délicatement , et en prit un autre une rangée en dessous ,elle entendit des mots pour être exacte des « non » , « pas sa ,repose sa malheureuse » .Elle prit peur et ne le toucha pas mais , sa y est cette respiration était de retour ,une respiration forte qui laisse un sentiments de colère s’entendre ,à chaque soupir . Elle prit son courage a deux main et l’ouvrit ,il était comme neuf on pourrait croire qu’il était la depuis peu peut -être au tant de temps qu’Ana et les autres .Pourtant ses écriture était vielle ,et en latin en plus de sa . C’est la qu’on se dit que des cours de latin sont utile eux qu’on a toujours hais. Elle ouvrit une page au hasard et lu à haute voix.

«  Spectre montrons te ! "

Elle se retourna voyant une lumière plus forte que s’elle de la lune et la son cœur s’arrêta net. La lumière entoure le corps de ce fantôme, oui ce fantôme, la prochaine fois la belle ne dira pas des mots à haute voix sans avoir lu au paravent et traduit ce que ces derniers veulent dire. En tout cas «  Spectre montrons te «  voulait dire « fantôme montre toi  »

Elle regarda ce spectre ,et l’examina ,la peur flottait dans la pièce ,le fantôme quant à lui ,il était d’une blancheur incroyable mais pourtant il était si magnifique , son visage était marqué d’une cicatrice , de sont front à sa lèvre supérieur . Aucune émotion traversée son visage, ses émotions ce faisaient ressentir pas son souffle, sa respiration était tendu et inquiet ou peut-être Est-ce plus de l’appréhension. Elle c’était jamais représenter un fantôme comme sa, elle l’imaginée plus comme casper, une erreur. En vrai elle c’était trompée sur toute la ligne il ne lui avait pas fait peur, et ne réagissait pas, ressentait- il toujours quelque chose, ou errait-il la où il voulait sans jamais rien éprouvait. A force de fixer cet être, il disparu. Pourtant Ana’ n’avait pas répondu a la moitié des question qu’elle se poser a cette instant précis.

Pour une journée qu’elle pensait finir comme elle avait commencer : ennuyante ,cela n’était pas le cas ,elle avait était bien remplie d’émotion comme de découverte mais , elle était fier d’avoir répondu a la question qu’elle ce posait lors quel voulait sortir qui faisait ce bruit et bien ce n’était que cet esprit. Un esprit grâce à qui des questions allait persister dans sa tête. Bref elle prit la décision de rentrer, bien sur elle n’allait pas rentre comme elle était partit, elle allait bien sur quelque bouquin surtout celui grâce au quelles, elle a pu voir ce fantomatique. Elle mit c’est vieux grimoires dans sa besace et partit en direction de la ville. En marchant elle pensée.

Il était hors de question de partagée sa découverte avec quelqu’un tant qu’elle n’avait pas répondu a ces propre question avant. Non même à Nate, elle n’allait pas en parlait, et pourtant l’envie aller certainement la tentée. Mais elle était forte. Elle arriva devant sa porte et rentra comme si de rien n’était. Personne, dans cette petite maison, elle allait pouvoir en profitait pour lire autre chose que les niaiserie des livres d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Défi d'Ana { fini }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No man's land :: Autour de la ville :: Le mystérieux local-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit