No man's land
Bienvenue à No man's land, une ville dans laquelle tu t'es retrouvé enfermé de façon bien étrange. L'insécurité est de partout tu dois constamment rester sur tes gardes et...refaire ta vie ? Personne ne sait si vous pourrez ressortir un jour...ou non...
Un conseil : si le danger se présente, ne réfléchis pas...cours !

Hj: Merci de prendre en priorité les postes vacants. Ils sont nombreux et variés pour plaire au plus grand nombre. Si vous désirez changer quelque chose dans le pv, merci d'en parler d'abord à une fondatrice qui vous donnera, ou non, son autorisation.

Bienvenue dans cette ville de laquelle vous ne pourrez plus repartir ...

No man's land

.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clever, clever girl. { PV LAURA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Lou C. Deschannel


•Messages : 499
•Date d'inscription : 12/11/2009

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: Donner vie aux jouets.
Relations::

MessageSujet: Clever, clever girl. { PV LAURA.   Sam 12 Déc - 13:52

Le soleil se lève lentement sur la petite ville récemment rebaptisée No Man's Land. La plupart des gens dorment ; les jeunes qui ont fait la fête toute la nuit tombent les uns après les autres, les adultes n'ayant plus de travail ne mettent plus leur réveil à quatre heure et demi du matin. Quelques-uns sont déjà debout cependant, trop habitués à se lever avec les poules. D'autres n'ont pas dormi de la nuit, et se lèvent maintenant pour aller chercher, une fois de plus, une issue qu'ils savent inexistante.

Dans le refuge des Enfants, le silence est complet. Lou ouvre les yeux, observe autour d'elle. Non'iami dort, le sourire aux lèvres. Maggie aussi, bien que son rictus soit plus maléfique que celui de la jolie poupée de porcelaine. Lou se lève silencieusement. Brandon est déjà levé, mais il lui sourit calmement avant de se remettre à ses affaires. La petite fille se dirige vers la malle à vêtements commune, farfouille dedans, se frotte les yeux, décide de d'abord manger quelque chose. Elle trouve un paquet de pains au chocolat, en prend un, attrape un petit couteau aiguisé, fait glisser la flamme de son briquet sur le tranchant, s'approche de Non'iami. Doucement, elle lui attrape le bras, puis trace un sillon rouge dans la paume de son amie. Elle observe; hoche la tête. Chaque matin, elle vérifie que le pouvoir de guérison de Non'iami n'a pas disparut ; c'est sa seule protection face à Maggie et sa bande.

Puis elle retourne vers la malle, choisit un tailleur miniature (on trouve de tout dans cette malle dis donc :O ) qu'elle enfile prestement, se coiffe rapidement, vérifie que sa raie est bien droite, ses cheveux lisses et parfaitement parallèles entre eux. Elle enfile sous sa jupe droite bleu marine un collant blanc associé à sa chemise, puis une petite cravate noire qui lui arrive au nombril. Elle met des petites chaussures à petits talons, prends son petit manteau rouge, fait un signe de tête à Brandon, puis va travailler.

Dehors, il faut qu'elle traverse des champs d'orties, de coquelicots, des ronces, mais elle a l'habitude. Aujourd'hui, elle joue à la Dame. Son chien en peluche, qu'elle a amené à la vie il y a maintenant trois semaines, la suit. Sa queue remue, balaie les traces de pas. Lou aperçoit l'école primaire. Le parfait bureau pour la Dame.

Elle entre par la porte ouverte, grimpe les marches quatre à quatre, son chien la suivant toujours. Elle s'installe dans une petite salle de cours déserte, pose son manteau, enlève ses chaussureS. Son ouaf s'assoit sagement à côté du bureau pendant qu'elle choisit sa lecture du jour. Elle choisit un petit roman d'enfants et un gros livre de Victor Hugo, un recueil de poèmes. Elle s'assoit à la place de la maîtresse, ouvre le tiroir de droite et en sort des modèles de fiches de lecture. Puis, tranquillement, le sourire aux lèvres et les jambes qui se balancent sous sa chaise, elle commence à lire.

_________________

    gif by Rouky ; avatar by LSD/Phoque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

    Fearful && Sexy Founder

avatar

Laura E. Lewis


•Ancien métier : : Serveuse dans un bar
•Localisation : Dans la ville...
•Messages : 747
•Date d'inscription : 27/07/2009
•Age : 23

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: On lui a jeté un sort et lorsqu'elle a peur, sa peau chauffe jusqu'à brûler une personne qui tenterait de la toucher.
Relations::

MessageSujet: Re: Clever, clever girl. { PV LAURA.   Dim 20 Déc - 10:43

    Cela fait bien plusieurs jours, pour ne pas dire des semaines, que des habitants, que l’on pourrait vaguement qualifié ainsi, sont arrivés dans la ville perdue dont ils ne peuvent plus sortir. Beaucoup s’interrogent, pourquoi était-il tous enfermé ainsi, dans une telle ville ? Une ville si effrayante et si abandonnée. Cela donnait presque l’impression de participer à un tournage de film d’horreur. Les bâtiments étaient tous très anciens, des vitres cassées, des tas de poussière dans la maison, des restes de nourriture perdus au fond d’une casserole rouillée et usée par le temps. C’était à se demander qui avait habité ici avant, et surtout depuis combien de temps avaient-ils tous…disparus ? Les sorciers et les ensorcelés s’interrogeaient déjà moins, pour eux, c’était forcément l’un d’entre eux qui avait fait ça. Pas quelqu’un qui était coincé avec eux, aucun ne semblait avoir un pouvoir assez grand pour y parvenir, mais quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui restait dans l’ombre de tous et qui ne souhaitait pas se faire montrer. Si c’était vraiment quelqu’un qui était le responsable de tout ça, il devait bien s’amuser à les regarder faire, à en regarder certains paniquer et se demander pourquoi les magasins refaisaient le plein seuls. Laura arrivait de mieux en mieux à gérer son pouvoir. Il faut dire qu’être coincé ici l’aidait beaucoup. La ville était si effrayante, qu’elle maîtrisait de nouvelles peurs, et bientôt, elle en était persuadée, son « pouvoir » ne se déclencherait que quand elle le souhaiterait, et pas à chaque fois qu’elle était apeurée. C’était trop dangereux de se laisser surpasser par son don dans la ville, elle pourrait involontairement blesser quelqu’un. Et vu que des choses très étranges se passaient ici, si elle arrivait à le contrôler, elle aurait son moyen de protection, elle serait déjà plus rassurée et aurait moins peur de sortir à la tombée de la nuit, même si ça restait très risqué. Il y avait aussi une petite troupe d’enfants. Personne ne savaient comment ils étaient arrivés ici, mais ils étaient là. Sans que l’on sache pourquoi. Ils étaient très souvent ensembles, mais il arrivait que l’on en croise un, qui était seul. La plupart était très réservé, très effrayant à vrai dire, ils avaient un regard à glacer le sang. Mis à part quelques uns qui étaient toujours très souriants et qui aimaient aller parler avec tout le monde, pour faire leur connaissance, ou juste pour se faire de nouveaux « amis ». En tous les cas, ils avaient tous une tête d’ange, et donnaient envie de les prendre dans ses bras, de les rassurer quant à leur arrivée ici. Mais mieux valait ne pas le faire, ils risqueraient de très mal le prendre.

    Ce jour-là, Laura se leva de bonne heure. Elle n’avait pas de montre et ne pouvait donner d’heures précises, mais elle savait déjà que le soleil était levé, il brillait entre les vieux rideaux tirés depuis la veille au soir. Un rayon de soleil réussissait à s’infiltrer dans la pièce à cause d’un trou, au beau milieu du rideau. Cela devait faire longtemps qu’il y était, elle était habituée à le voir tous les jours, et était réveillée à cause de cela tous les jours. Elle se leva et alla prendre une douche. Elle ressortit habillée avec un jean, un débardeur blanc et une veste noire par-dessus. Elle ne savait pas s’il faisait bon ou chaud aujourd’hui mais au vu du soleil qui brillait, elle en déduit que c’était une belle journée qui s’annonçait. Elle attacha ses cheveux en une queue de cheval qui arrivait en haut de son dos. Elle sortit dans la rue avec des basket qu’elle avait rapidement enfilé.

    Elle marcha sans se soucier de l’endroit où cela la mènerait. Elle faisait cela presque tous les jours, pour découvrir de nouveaux endroits, pour maîtriser à la perfection le sort qui la touchait depuis la fin de son adolescence. Elle croisa plusieurs personnes qui marchaient et parlaient gaiement devant la belle journée qui s’annonçaient. Elle leur disait bonjour pour la plupart et, un sourire aux lèvres, leur faisait un signe de la main. C’était comme ça ici avec la plupart des personnes, pas toutes évidemment, certaines personnes n’inspiraient pas du tout la sympathie, mais c’était plus cordial et plus agréable pour tout le monde. Et tant qu’à rester ici longtemps, autant se faire le moins d’ennemis possibles. Elle arriva bientôt devant un bâtiment qui ressemblait à une ancienne école. Il n’y avait personne dans les alentours et elle passa par le portail qui était déjà ouvert. Elle lut sur une pancarte « Ecole primaire de… », la suite était effacé par l’usure, ou pas autre chose, elle ne saurait le dire.

    Elle poussa une lourde porte de bois et entra à l’intérieur de la vieille bâtisse. L’intérieur sentait le renfermé, cela devait faire vraiment très longtemps que personne n’y avait été. Elle marcha le long de nombreux couloirs et finalement, poussa une petite porte qui menait sur une classe. Elle vit un des enfants, assise sur le bureau où aurait dû être une maîtresse, en train de lire. Elle était très belle, très bien coiffée, très bien habillée avec ses chaussures à talons, elle avait tout d’une grande. Elle lui sourit et s’approcha d’elle. Elle se méfiait des enfants, mais elle avait remarqué que celle-ci était la plus douce et la plus souriante de tous les autres.


    « Bonjour ! »

_________________

©️October
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Lou C. Deschannel


•Messages : 499
•Date d'inscription : 12/11/2009

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: Donner vie aux jouets.
Relations::

MessageSujet: Re: Clever, clever girl. { PV LAURA.   Mar 12 Jan - 16:35

Transportée. Au pays des rêves, au pays de la réelle enfance, au milieu des couleurs, au pays inexistant. Elle était l'institutrice, et les enfants l'aimaient bien. Quand elle réclamait le silence, ils faisaient le silence. Quand elle leur demandait de raconter leurs week-ends, ils s'amusaient. Quand elle voulait lire, ils s'occupaient sans la déranger. Les yeux fermés, Lou s'imprégna de son histoire. Comme toujours, elle se tenait droite comme un I, et en était plus consciente que jamais. Par la fenêtre cassée, les bruits de la Nature parvenaient à ses oreilles, la berçant, l'emmenant plus loin encore. Elle partait en voyage scolaire, il fallait faire découvrir la mer aux enfants ignorants. Ils s'aspergeaient, y mettaient les pieds et revenaient en hurlant de plaisir. Allongée sur une serviette, vêtue d'une maillot une pièce par dessus lequel elle avait enfilé une jupette de plage, Lou les observait en souriant. Parfois, elle rouspétait gentiment contre un tel qui l'avait aspergée d'eau salée, d'autres fois, elle appelait machine pour lui remettre de la crème solaire. Et toujours, elle lisait son livre. En fait, elle l'avait fini, elle en commençait un autre. Ses élèves étaient plus âgés. Ils récitaient, un à un, un des poèmes du recueils, tandis que les mots défilaient sous ses yeux. La récitation était rythmée par le nom de l'auteur, que chaque gamin disait à la fin du poème. Victor Hugo. Victor Hugo. Puis la Nature parvenait à ses oreilles, et ils partaient en vadrouille. La professeur de sport les emmenait faire de l'escalade. Pendant que ses élèves grimpaient sur les parois de pierres, sécurisés par des cordes par ci par là, Lou lisait toujours. Elle prenait de rapides notes, des choses sur lesquelles elle voulait revenir, seule ou en classe. Puis un des enfants arriva vers lui en chouinant ; il s'était éraflé le genou. Avec un sourire apaisant, elle ferma son livre et fit signe au garçon de s'assoir à côté d'elle. Avec ce qu'elle trouva dans la trousse de secours, Lou le soigna, ou en tout vas désinfecta le bobo et mit un pansement dessus. En quelques minutes, le garçon retrouva le sourire, mais la maîtresse préféra le garder avec elle un petit moment. Ensemble, ils lirent un poème de Hugo que le cancre de la classe avait récité. Ils riaient aux éclats en repensant aux perles que le cancre avait lancé pendant la récitation. Les images se formaient et se déformaient, se reformaient sous les yeux amusés de la petite.
Un bruit la sortit de son histoire. Des pas. Une porte que l'on pousse. Une silhouette se dessina dans l'encadrement de la porte. Lou la connaissait ; c'était une jeune femme blonde qui était arrivée parmi les premiers à No Man's Land. L'enfant avait remarqué qu'elle évitait les contacts corporels avec les gens, et que chaque matin, elle faisait une balade solitaire. Mais elle n'aurait jamais songé que les pas de la blonde puisse l'amener au même endroit qu'elle-même. Laura lacha cependant un Bonjour encourageant, et Lou décida qu'après tout, avoir été interrompue pendant son histoire du jour ne signifiait pas la fin du monde. C'était inhabituel, certes, mais pas bien grave. Aussi, elle sortit de ses songes en secouant sa petite tête brune, et sourit en retour.
« Bonjour madame. : ) » Elle se leva, et s'approcha d'un pas magistral de la blonde. En approchant, elle l'observa. Elle était vêtue très simplement, mais très joliment. Ses baskets commençaient à être usées par le paysage rustre de la ville abandonnée, mais son jean lui n'avait pas même un trou. En observant la veste, Lou se fit la remarque qu'il n'y en avait aucune de ce type dans la malle à vêtements, au refuge. Il faudrait en causer un mot à Non'iami, qui en bonne shopping-addict, s'empresserait d'aller faire les magasins à la recherche du spécimen manquant. C'était un jeu entre les deux filles, il fallait toujours qu'elle ait le vêtement qu'elle voulait au moment où elles en auraient besoin, aussi dès qu'elles remarquaient quelque chose qu'elles n'avaient pas, elles trouvaient un moyen de se le procurer.
Reportant son attention sur le visage de la belle blonde, elle se souvint où elle l'avait déjà rencontrée. Justement, dans un magasin ; mais un magasin plus sobre qu'une boutique de vêtements, puisqu'elle l'avait aperçut en train de faire les courses. Les magasins se remplissaient seuls, oui, mais pas les placards des maisons habitées.
Lou lui arrivait au milieu de la cuisse, mais ne paraissait pas le moins du monde impressionnée. Elle souriait toujours, les mains dans le dos, la regardant dans les yeux, gentiment.

_________________

    gif by Rouky ; avatar by LSD/Phoque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

    Fearful && Sexy Founder

avatar

Laura E. Lewis


•Ancien métier : : Serveuse dans un bar
•Localisation : Dans la ville...
•Messages : 747
•Date d'inscription : 27/07/2009
•Age : 23

Who are you?
Pouvoirs, et maîtrise (pour les sorciers):: On lui a jeté un sort et lorsqu'elle a peur, sa peau chauffe jusqu'à brûler une personne qui tenterait de la toucher.
Relations::

MessageSujet: Re: Clever, clever girl. { PV LAURA.   Lun 15 Fév - 17:53

    Il n’était pas rare de voir Laura se promener dans la ville, à n’importe quelle heure de la journée, ou même de la soirée. C’était une habitude, un rituel, appelez ça comme vous voulez, qu’elle avait pris depuis l’arrivée de toute le monde dans la ville. C’était une sorte d’échappatoire, un moyen de se réfugier ailleurs, sans n’avoir autour d’elle aucune personne qui risquerait de la déranger. Enfin là encore, cela dépend de l’endroit où elle se rendait. Elle visitait les bâtiments où personne n’avait encore été, même si elle était une froussarde. Mais justement, si elle sortait, c’était aussi pour tenter de maitriser au mieux son don, un don qui se déclenchait justement quand elle avait peur, ce qui n’était pas pratique du tout. En se faisant peur le plus souvent possible, elle espérait réussir cela, à ne plus avoir peur du tout, ou pas souvent en tout cas. Malheureusement, ce n’était pas chose aisée, bien au contraire. Elle devait tenter de surmonter toutes ses peurs, et ce n’était pas n’importe quelle tâche qu’elle devait accomplir, étant donné qu’elle avait peur d’à peu près tout ce qui pouvait la surprendre. Jusque là, elle s’en était bien sortie, en dehors de la ville, mais depuis qu’elle était arrivée ici, c’était une vraie galère. Il y avait de tout : des enfants étranges, des sorciers, des vampires, des ensorcelés comme elle, et des humains, la plupart ne connaissant pas l’existence de tous les autres. Laura, qui elle, connaissait leur existence, ne trouvait pas cela particulièrement drôle, mais pas non plus dérangeant. Les vampires ne l’effrayaient pas tant que ça, bien que la plupart se nourrisse du sang humain, au pire, si elle se faisait surprendre par l’un d’eux qui posait ses lèvres sur sa gorge pour la mordre, elle aurait peur et son don s’enclencherait. Certes, mais elle n’était pas à l’écart de tout danger vis-à-vis d’eux. Et puis, il y avait les sorciers. Laura aurait très bien pu en vouloir à tous les sorciers qui pouvaient exister et habiter dans la ville, comme la plupart des ensorcelés. Pourtant, ce n’était pas le cas. Certes, le sort que lui avait lancé un sorcier était très contraignant et ne l’arrangeait pas toujours, mais elle vivait dans l’optique que c’était un seul sorcier qui lui avait fait ça, et elle ne voyait pas pourquoi elle devrait en vouloir à chacun d’entre eux. Elle s’en fichait donc, les sorciers n’étaient pas tous pareils, certains s’amusaient parfois à jeter des sorts à de pauvres humains sans défenses, et parfois certains étaient tout à fait normaux, comme les autres, et ils ne cherchaient pas à répandre la terreur autour d’eux, pour seule excuse d’être des sorciers. Enfin, il y avait les enfants inconnus. Il n’y avait pas grand-chose à raconter sur eux, mis à part le fait qu’ils étaient toute une bande d’enfants, vivant dans la même maison à l’écart des autres. Ils étaient très bizarres. Certains ne parlaient pas. Laura préférait rester à l’écart d’eux, car la plupart ne voulait pas que du bien à tous les habitants de No Man’s Land.

    Là, Laura était face justement à l’un des enfants de la ville. Elle ne connaissait pas son prénom mais l’avait observé de loin, comme la plupart des enfants. Elle ne se méfiait pas vraiment d’elle, elle avait remarqué qu’elle souriait et jouait toujours avec les adultes, elle n’était donc très certainement pas méchante. En plus de ça, Laura adorait les enfants. Elle lui rendit donc son sourire et se baissa pour être à la hauteur de la petite fille qui avait ses mains dans son dos. Elle paraissait tellement innocente que Laura se demandait tout à coup pourquoi la plupart des habitants, humains pour la plupart, avaient peur de s’approcher de trop près d’elle. C’était stupide, n’est-ce pas ? Elle donnait l’impression de tenter de se persuader de cela. Pourtant, elle n’avait réellement pas peur de la petite fille. Elle lui fit un sourire rassurant.
    Tu t’amuses bien ici ?

_________________

©️October
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Clever, clever girl. { PV LAURA.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Clever, clever girl. { PV LAURA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No man's land :: No man's land :: Ecoles :: Garderie & maternelle & primaire-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit