No man's land
Bienvenue à No man's land, une ville dans laquelle tu t'es retrouvé enfermé de façon bien étrange. L'insécurité est de partout tu dois constamment rester sur tes gardes et...refaire ta vie ? Personne ne sait si vous pourrez ressortir un jour...ou non...
Un conseil : si le danger se présente, ne réfléchis pas...cours !

Hj: Merci de prendre en priorité les postes vacants. Ils sont nombreux et variés pour plaire au plus grand nombre. Si vous désirez changer quelque chose dans le pv, merci d'en parler d'abord à une fondatrice qui vous donnera, ou non, son autorisation.

Bienvenue dans cette ville de laquelle vous ne pourrez plus repartir ...

No man's land

.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre I : Un vampire pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Chapitre I : Un vampire pas comme les autres   Dim 6 Déc - 23:47


Cher journal,




Pour la toute première fois de mon existence, je décide d’écrire ma vie d’immortelle dans un vulgaire bouquin rempli de page totalement blanche. Cette envie m’ai venu soudainement après avoir lu les journaux intimes d’un vampire qui eut une vie plutôt intéressante et pleine de surprise en tout genre. Celui-ci avait laissé une trace de son passage en écrivant ses pensées, ses craintes, ses joies. Alors pourquoi pas moi ? Je ne suis pas écrivain dans l’âme, mais savoir que peut-être un jour un inconnu découvre cette objet me rendait heureux.
Je ne me confie jamais à personne de peur qu’il dévoile mon secret ou encore qu’il me trahisse, en restant seul avec moi-même, il n’y avait aucun danger. Peut-être que cette chose qui sert tant aux mortelles pour les délivrait de leur angoisse me permettra d’évacuer ce qu’il y a dans mon esprit. Totalement absurde ! Je me sens ridicule, on pourrait croire que je suis un être fragile en train de se plaindre dans un torchon afin d’aller mieux parce que monsieur a fait des conneries ! Non, je ne suis pas de ces vampires faibles qui essayent de se nourrir le moins possible de sang humain, ils se content de sang animal abjecte. Après, ils s’étonnent d’être inefficace, ce n’est pas étonnant ! Le meilleur nectar que je connaisse depuis des siècles n’est autre que le sang de jeune pucelle criant de peur lorsqu’elles aperçoivent mes crocs qui s’approche petit à petit de leur cou, en les plantant dans leur chair si tendre, un crie de douleur et des yeux exorbités tant la souffrance de l’instant est intense. Chaque gorgé les rapproche de plus en plus de la mort, au dernier battement de cœur, leurs mains relâche ma veste qu’elles auraient prise en essayant de me repoussé avec toute leurs force. Mais cela est complètement inutile, ma force est tellement supérieur a ses pauvres créatures. C’est dans de telles circonstances que l’on remarque ma supériorité dans n’importe quel domaine. Je plais aux femmes, ma beauté est si parfaite, envoutante, aucune ne peux me résisté. Mon intelligence est sur développé, je connais des choses que personne ne penserait connaître. Ma force est indescriptible, superman ne m’arrive pas a la cheville. Enfin chez moi, tout est parfait !
L’inconnu qui lira mon journal comprendra que je n’étais pas un vampire comme les autres.





Damon. J Sparks


Dernière édition par Damon Julian Sparks le Sam 19 Déc - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: 1) Ma transformation   Lun 7 Déc - 22:38

Cher journal,



Je raconterais ma vie afin de rien oublier de cette existence si passionnante qui est la mienne.
Commençons par le début...


Je ne connaisse pas l’existence des vampires lorsque je n’étais encore qu’un simple humain.
Ces êtres étaient décrits par les hommes comme des monstres sans aucune pitié, ils n’avaient pas tort. Pour moi, ce n’était qu’un mythe, un légende grotesque que l’on raconté aux enfants afin qu’ils ne sortent pas la nuit. Beaucoup d’écrivains étaient aspirés par ce sujet. Les siècles étaient passés pourtant la fascination de ces créatures ne cessaient d’existe et de s’intensifier.

Au départ, on parlait très peu de vampire mais plutôt de prédateurs assoiffés de sang qui cherche de pauvres âmes égarées, mais plus les années passent et plus je remarque l’engouement autour de mon espèce, c’est dingue ! C’est encore plus facile de trouvé des proies. Il faut avouer qu’être un immortel a des avantages. Évidemment au début, je n’arrivais à me faire à l’idée mais ma chère et tendre épouse m’a consolé en m’apprenant les joies d’être tel que nous sommes.

Je n’ai pas jamais désiré devenir un vampire, ma vie a était chamboulé du jour au lendemain, sans m’en rendre compte, tout mes croyances avaient disparues en une fraction de seconde. Croire en la vie éternelle était totalement stupide, chaque mortelles qui vivaient sur cette Terre, devaient mourir un jour ou l’autre. La mort vient nous chercher sans prévenir et nous prend au dépourvu. Cependant, ma vie n’est pas prête de s’arrête même si je le voulais, mourir serait l’une des choses les plus difficiles à faire. Voila 186 ans que je vis entouré d’humains qui meurent les uns avec les autres me laissant comme seul spectacle un corps inerte et froid. C’était fascinant de voir mourir ses personnes, connaitrais-je un jour ce moment si particulier ? J’en doute fort mais je l’espère.

Abandonné ma vie et laisse ma famille derrière moi était un devoir, ils seraient rendu compte qu’il était impossible pour moi de vieillir comme eux. Je savais que ma mère allait être bouleversé de ne plus jamais voir son seul et unique fils. Un messager leur avait annoncé ma mort lors de mon voyage de noce avec mon épouse. Tout ces changement si soudain était dû en parti a cette femme. Me marier était tout simplement inconcevable pourtant ma chère mère s’obstinait à me trouver une prétendante. Et lors de mon retour de voyage, elle me força à l’épouser. Il est vrai qu’elle avait une beauté tout simplement hors du commun, surréaliste. Jamais de ma vie, je n’avais vu une telle femme. Si belle, si gracieuse et prêtée a m’épousé sans même me connaître.

Je l’épousai pour le meilleur comme et pour le pire mais surtout pour le pire, aucuns sentiments n’étaient présent dans mon cœur mais je devais rendre hommage à ma famille qui m’avait tant apporté, de plus, cette jeune femme était charmante et aimante. Je redoutais la nuit la noce, un moment d’amour qui scellerait cet amour naissant dans une étreinte enflammé. Aucune envie se manifestait, pourtant la jeune femme pris les choses en mains, elle semblait savoir ce qu’elle faisait ce qui était très étonnant. Une douleur atroce se faisait sentir dans mon cou en n’y passant ma main, je compris que je saignais. En levant ma tête vers elle, je pus constater des crocs acères recouvert de mon sang. En un instant une angoisse monta en moi, j’essayais de me débattre mais c’était peine perdu.

Quelques jours plus tard, après avoir vécu les jours, les plus horribles et les plus douloureux de ma vie, j’étais enfin devenu un vampire. Cette jeune femme m’avait choisi comme compagnon, pourquoi m’avait-elle choisi ? Aucune idée, je n’ai jamais su les raisons qui l’on poussait a me transformé, peut-être qu’elle m’avait trouvé beau tout simplement. Elle me fit découvrir tant de choses et des sentiments se créèrent. Ma vision de la vie changerait au fil des années pour y laisser place, a un être sans cœur et sans aucune humanité. Mon caractère avait tellement changé, je n’étais plus le même, m’avait-elle changé ? Surement. La cruauté en moi n’était que grandissante, je devenais un être machiavélique.
Notre vie de couple était parfaite, on faisait le mal autour de nous sans nous soucier des conséquences.

Pourtant j’allais la tuer quelques siècles plus tard….


Damon.J Sparks
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: 2) Eléonore   Sam 12 Déc - 13:14

Cher journal,


une partie importante de ma vie est ma créatrice



Chaque jour est un nouveau défi qu’il faut affronter avec plus au moins de ferveur, on ne vit qu’une fois alors autant se battre. Je me suis battu contre cette douleur insupportable, inhumaine afin de vivre, la mort ne m’intéressait pas, je voulais rester en vie même si les conséquences pouvaient être désastreuse. Aucun être vivant n’a pu connaître ce mal qui ronge peu à peu notre corps, en ne laissant aucune chance de revenir en arrière. Il est assez difficile d’expliquer ce que j’ai pu ressentir durant ma transformation, je ne pouvais plus bouger, ni parler, ni penser. Chaque mouvement, geste me faisait encore plus mal et toutes mes pensées étaient pour cette douleur qui ne cessait d’augmenter au fil des heures et des jours. C’était une véritable torture, jamais je n’aurais cru m’en sortir vivant de ce cauchemar.


Pourtant une présence m’apaisait et me réconforter dans mon malheur, cette femme qui m’avait transformé, restait à mon chevet en espérant que je gagnerais ce combat contre la mort. Évidemment, la rancune que j’avais envers elle ne servait à rien dans de telles circonstances, mon seul but était de gagner ce combat afin de vivre. Elle semblait si affecter par mon état pratiquement mourant, je sentais sa présence, parfois la jeune femme me parlait et m’expliquer ce que j’allais devenir. Ses rêves étaient si simple mais pourtant si sordide.
Après deux semaines de lutte intense, j’étais enfin devenu un vampire, j’avais dû mal à y croire mais la réalité était devant mes yeux et je ne pouvais la renier.
Cette jeune femme, mon épouse, ma créatrice s’appelait Eléonore. Un prénom assez rependu dans la région où je vivais. C’était une femme si belle, si gracieuse, si aimable, elle semblait tout simplement parfaite, les hommes lui couraient après afin d’avoir ses bonnes grâces mais aucun ne semblait à son goût. Pourtant ce n’était pas des hommes disgracieux ou encore sot, mais Eléonore n’avait dieu que pour un seul homme qu’elle n’avait encore jamais vu. C’était moi, je compris plus tard, qu’elle m’avait déjà vu dans les vignes de mon père lorsque j’étais petit, et la jeune femme savait que j’étais l’homme de sa vie sans même me connaître ou encore m’avoir vu en tant qu’homme. L’odeur de mon sang lui suffisait afin de déduire cette vérité.


Aucuns humains ne connaissent l’existence des vampires, enfin ils pensaient que ce n’était que des mythes. En tant qu’immortel, j’ai du quitter ma famille, elle me pensait mort. Et c’était bien mieux ainsi. Ainsi, je n’avais pu aucune attache, pu de repères, je n’avais pu que Eléonore qui était ravie de m’avoir près d’elle. En premier lieu, je ne pouvais me résoudre à vivre avec cette femme qui m’avait rendu inhumain, toute ma haine était verser sur elle. Cependant, je devais l’écouter car sans ma créatrice, je n’aurais pu vivre. Je n’eus pas à regretter mon choix de l’avoir suivie.
Durant les siècles ou nous avions vécu ensemble, Eléonore me fit connaître tant de choses, d’astuces, elle était si ingénieuse, intelligente et belle. Mes sentiments de haine avaient totalement disparu pour laisser place à un amour naissant qui plus tard sera un amour sincère.
Ma vie avec elle était si simple, nous avions la cruauté dans les veines mais elle me l’a encore plus renforcé avec le temps. Regardait souffrir des innocents était un vrai divertissement pour nous. Chaque voyage était encore plus merveilleux que le suivant, jamais je n’aurais cru pourvoir vivre sans cette femme.



Il m’a suffit de regarder ses yeux pour comprendre l’acte qu’elle allait faire, la peur envahissait la pièce, des pleurs qui ne cessait pas ainsi que ses cries d’angoisse. Eléonore la regardait avec appétit et était prête à voir cette petite fille mourir sous ses dents acères. J’étais resté immobile devant cette scène, voir mourir des humains adultes ne me faisaient pas d’effet mais cette enfant me produisait un sentiment de haine envers moi et d’humanité. Cela faisait des années que ce sentiment n’existait plus en moi et pourtant il se manifestait maintenant. En prenant l’enfant par le col, une colère s’installa en regardant la petite fille terrifiée qui essayait de se débattre de ce monstre. Je ne pus contrôler cette rage en moi, une torche en feu était présente dans la pièce, en dégageant la petite fille, j’eus un mouvement qui sera fatale pour ma femme. En le poussant avec cette force phénoménale que je ne contrôlais toujours pas, elle fini contre le mur ou la torche était présente, en quelques instants, Eléonore se rendit compte qu’elle était totalement contre le feu, son destin était sceller. Je l’avais regardé courir dans la pièce étroite afin d’éteindre les flammes qui envahissait tout son corps mais le feu était bien trop présent sur elle.


J’avais la petite fille dans mes bras qui regardait ce spectacle si horrible et terrifiant pourtant elle ne lâchait pas son regard des flammes qui rongeaient peu à peu ma femme dans une douleur atroce. A la fin, il ne restait plus qu’un tas de cendre éparpiller par terre. L’enfant semblait soulager de ne plus avoir à faire a ce monstre. Mais j’étais de la même nature qu’elle et son sang me faisait un effet totalement incontrôlable sur moi. Afin de la laisser en vie, je partis, la laissant seule devant ce tas de cendre et le spectacle infligeant qu’elle avait dû regarder.
Pourquoi ais-je sauver cette petit fille ? Une part d’humanité en moi était surement encore présente dans mon cœur. Elle m’avait fait pitié mais son sang avait une odeur particulière pour moi, et je ne pouvais me résoudre à la voir morte. Serais-ce le sentiment qu’a ressenti Eléonore en me voyant petit ? Savait-elle que cette jeune enfant pourrait être une sorte d’âme sœur ? Cela pourrait expliquer son envie absolue de voir mourir cette petite fille si innocente.
De toute façon, je n’ai plus jamais retrouve cette enfant, la seule chose que je sais sur elle, c’est qu’elle s’appelle Rebecca.


Damon.J Sparks
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chapitre I : Un vampire pas comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre I : Un vampire pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No man's land :: Les écrits :: Les journaux intimes :: J.I de Damon J. Sparks-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com